Le Crédit Agricole Immobilier lance un appel à candidatures pour réinventer la ville

Le Crédit Agricole Immobilier lance un appel à candidatures pour réinventer la ville

Le Village by CA, l’accélérateur et incubateur de start-ups du Groupe Crédit Agricole, et Crédit Agricole Immobilier lancent un appel à candidature pour réduire la charge carbone de l’immobilier.




Selon Stéphanie Rossard, directrice stratégie, transformation et communication de Crédit Agricole Immobilier, cet appel à projets poursuit plusieurs objectifs. D’abord, il s’agit de croiser les écosystèmes du groupe Crédit Agricole et de CAI (Crédit Agricole Immobilier) avec le monde des start-ups, porteuses d’idées et d’innovation.

 

CAI est la branche promotion, gestion d’actifs immobiliers et syndic du groupe Crédit Agricole. Le Village by CA est la structure qui, au sein du groupe, incube et soutient des start-ups de toutes sortes. La plupart des Caisses Régionales du Crédit Agricole ont monté une structure Village by CA.

 

L’appel à candidature s’appuie sur l’ensemble de ces Villages by CA et vise le plus large public de start-ups possible, sans préconception.

 

 

A la recherche de bonnes idées

 

 

Stéphanie Rossard souligne que CAI recherche de bonnes idées, rapidement applicables aux opérations de promotion, de gestion et à l’activité de syndic de CAI. ©CAI

 

 

Les idées attendues doivent répondre à au moins à l’un des domaines cités dans l’appel à projets :

 

  • Gérer l’évolution des usages née du développement du télétravail : intensité des usages, multifonctionnalités, réversibilité, maintien à domicile, télétravail,

 

  • Améliorer la concertation avec les parties prenantes d’un projet immobilier, notamment les riverains : acceptabilité d’un projet immobilier par les parties prenantes (occupants, riverains, etc.), création de communautés, gestion à long terme des innovations, adhésion des utilisateurs,

 

  • Prendre à bras le corps la question des mobilités : vélos, véhicules électriques, partage (usage vs propriété), rationalisation du stationnement (ZAN),

 

  • Améliorer la santé et la protection des occupants des bâtiments : qualité sanitaire de l’air, confort des usagers, impact des ondes électromagnétiques,

 

  • Economiser les ressources : matériaux bio et géo-sourcés, réemploi, eau (récupération/recyclage),

 

  • Protéger la biodiversité dans les villes : îlot de fraîcheur, cycle de l’eau (gestion des eaux de pluies et des eaux « grises »), compensation,

 

  • Energie et recharge de véhicules électriques : usages, gestion, maîtrise, smart-Building-City/connectivité vs low-tech, résilience.

 

Toutes les start-ups, créés depuis moins de six ans, qui ont dépassé l’étape du PoC (Proof of Concept ou preuve de la viabilité de leur modèle) et dont l’idée peut être rapidement déployée dans l’une des opérations du CAI, ont été invitées à concourir.

 

Les candidatures sont closes depuis le 29 mai. Comme nous sommes dans le monde des start-ups, le vocabulaire va avec : les lauréats seront présentés lors d’une « Pitch party », le 5 juillet 2022 au Village by CA Paris.

 

 

RE2020, Décret tertiaire, DPE

 

 

Outre les 8 thèmes listés ci-dessus, CAI attend également des idées pour mettre en œuvre la RE2020, le Décret Tertiaire, pour réaliser des audits énergétiques et des DPE. ©PP

 

 

CAI lance en effet une soixante d’opération de construction de logements collectifs par an, plus un nombre variable d’opération de bureaux. Fin 2020 CAI gérait 224 actifs tertiaires et le Décret Tertiaire le concerne au premier chef.

 

CAI travaille déjà avec plusieurs start-ups. Solen, par exemple, l’aide à maximiser l’éclairage naturel en logements neufs. Wall’Up Prefa lui a apporté une nouvelle solution de structure décarbonée pour la construction de logement : des panneaux en ossature bois isolés en béton de chanvre.

 

Tandis que INCH apaise, fluidifie et méliore les relations entre les syndics et les occupants, notamment en gérant les remontées d’alertes émises par les locataires.



Source : batirama.com / Pascal Poggi

L'auteur de cet article

photo auteur Pascal Poggi
Pascal Poggi, né en octobre 1956, est un ancien élève de l’ESSEC. Il a commencé sa carrière en vendant du gaz et de l’électricité dans un centre Edf-Gdf dans le sud de l’Île-de-France, a travaillé au marketing de Gaz de France, et a géré quelques années une entreprise de communication technique. Depuis trente ans, il écrit des articles dans la presse technique bâtiment. Il traite de tout le bâtiment, en construction neuve comme en rénovation, depuis les fondations jusqu’à la couverture, avec une prédilection pour les technologies de chauffage, de ventilation, de climatisation, les façades et les ouvrants, les protocoles de communication utilisés dans le bâtiment pour le pilotage des équipements – les nouveaux Matter et Thread, par exemple – et pour la production d’électricité photovoltaïque sur site.
Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter
Produits


Votre avis compte
Êtes-vous impatient de voir Notre-Dame de Paris réouverte au public ? (33 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits
Foamglas Triflex


MONTANTID4-48