Concurrence: une filiale de Vinci condamnée à payer 435 000 euros

Concurrence:  une filiale de Vinci condamnée à payer 435 000 euros

L'Autorité de la concurrence a sanctionné la société Santerne Nord Tertiaire, filiale du groupe Vinci, pour avoir échangé des informations avec une autre entreprise lors d'un appel d'offres.





L'Autorité de la concurrence a infligé "solidairement une sanction de 435.000 euros à la société Santerne Nord Tertiaire et à plusieurs sociétés du groupe Vinci pour avoir mis en oeuvre une pratique concertée ayant pour objet de fausser la concurrence", a-t-elle indiqué dans un communiqué.

 

"Vinci ne commente pas les décisions administratives. Nous prenons acte de celle-ci et nous réservons le droit de faire appel", a indiqué Vinci. L'Autorité reproche à Santerne d'avoir "participé à des échanges d'informations avec une autre entreprise candidate, Neu, en vue de la passation du marché de maintenance et de transformation des installations de gestion technique des bâtiments de Lille métropole communauté urbaine".

 

Les échanges entre les deux entreprises "portaient sur des éléments significatifs du marché", selon le communiqué, citant "le prix des équipements et matériels les plus importants et le contenu de l'offre technique".

 

L'Autorité estime que le dépôt de deux offres séparées, "en apparence indépendantes, a conduit à tromper le maître d'ouvrage sur l'intensité de la concurrence qui s'est exercée entre les candidates", pour ces appels d'offres lancés en 2013 et 2014. La décision a été rendue à la suite d'"un refus de transaction de la part de la société Santerne" ayant entraîné la saisine de l'Autorité de la concurrence, précise le communiqué.



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits



Dernière revue

BTR N° 496 - Avril / Mai 2021

   

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (783 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique

Garde-corps de bâtiments