Des laines minérales haute performance pour isoler le bâtiment d’hier, d’aujourd’hui et de demain

Des laines minérales haute performance pour isoler le bâtiment d’hier, d’aujourd’hui et de demain

Une isolation thermique et acoustique à l’efficacité garantie, des produits durables, d’un bon rapport qualité-prix, au bilan environnemental amélioré, mis en œuvre facilement et en perdant le minimum de surface habitable : les laines minérales à haute performance cochent toutes les cases.






Le bâtiment performant ? Celui auquel tout le monde aspire : celui qui garantit le confort des usagers, été comme hiver, en consommant peu d’énergie et en impactant le moins possible l’environnement. Pour réussir cette équation, une isolation équilibrée de l’enveloppe du bâtiment s’impose.

 

Depuis des décennies, les laines minérales sont couramment utilisées pour isoler toutes sortes de construction. Au gré de la technologie et des réglementations, les fabricants ont su améliorer leurs caractéristiques techniques et environnementales. Obtenues par de nouveaux procédés de fusion et de fibrage, les laines de dernière génération permettent d’atteindre une très bonne isolation, sans pour autant rétrécir les pièces en épaississant démesurément les parois. Cet excellent ratio épaisseur/performance en fait une solution particulièrement intéressante, en rénovation ou en neuf.

 

Une conductivité thermique ultra basse

 

Leur résistance thermique élevée rend l’isolant performant. Cette résistance (R)dépend de l’épaisseur du produit (e), et de son coefficient de conductivité thermique (λ) puisqu’elle se calcule (R=e/ λ). Ainsi, une laine de verre à haute performance thermique aura un λ très bas : entre 0,030 et 0,035 W/m.K. Pour la laine de roche, un très bon λ tourne autour de 0,032-0,036 W/m.K.

 

Des ponts thermiques traités facilement

 

La performance thermique du bâtiment dépend de celle de la paroi complète : le coefficient de transmission thermique Up de celle-ci se calcule à partir des déperditions en partie courante et des déperditions liées aux ponts thermiques de la paroi (par exemple, une paroi à Up <0,14 m².K/W est très performante). Une faible épaisseur de laine haute performance, facilement posée dans les moindres recoins, permet de réduire des ponts thermiques peu ou pas traités habituellement (joues de lucarne, tableaux de fenêtres, coffres de volets roulants, …).

 

Pour répondre à toutes les configurations du bâti, ces laines sont déclinées en différentes épaisseurs, à combiner en fonction des performances thermiques visées.

 

Une réponse aux nouvelles exigences

 

Mises en œuvre dans le respect des règles de l’art et selon les préconisations des fabricants, les laines minérales haute performance satisfont aux exigences croissantes de performance des bâtiments.

 

Dans la construction neuve …

 

La RT2012 BBC actuellement en vigueur demande des valeurs de R d’au moins 8 m2K/W en toiture et d’au moins 4 m2K/W pour les murs de façades et pignons et les planchers bas.

 

Basée sur l’expérimentation E+ C-, la RE 2020 qui entre en vigueur à l’été 2021, impose des bâtiments à énergie positive et peu émissifs en CO2 (émissions cumulées sur le cycle de vie du bâtiment). En se basant sur ce référentiel Energie-carbone, le Syndicat National des Fabricants d’Isolants en Laines Minérales Manufacturées (FILMM) a montré qu’avec une résistance thermique comprise entre 7 et plus de 11 en toiture, et un R entre 3,75 et plus de 6 pour les murs, la baisse des émissions d’une maison individuelle est nettement supérieure dans tous les cas de figure, malgré une légère hausse de CO2 émis, liée au cycle de vie des laines minérales à haute résistance thermique.

 

… Et dans l’existant

 

Les valeurs-plancher exigées en rénovation, bien que plus basses, incitent-elles aussi à recourir aux produits et systèmes les plus performants. Au-delà de la RT Existant, deux labels tirent la rénovation vers la performance : HPE Rénovation, et BBC-Effinergie Rénovation.

 

La garantie qualité

 

Depuis plus de 20 ans, les laines minérales des industriels adhérents du FILMM sont certifiées ACERMI, ce qui garantit leur résistance thermique et leur aptitude à l'emploi selon les normes européennes. Ces produits sont par ailleurs certifiés EUCEB, qui exonère de la classification cancérogène.

 

Une empreinte environnementale en voie de réduction

 

Les laines minérales haute performance font partie de ces produits de dernière génération qui n’ont pas à rougir de leur bilan environnemental. Les procédés de fabrication, notamment, sont économes en énergie, eau et ressources. La part de matières recyclées augmente : pour la laine de verre, le verre recyclé (60 % en moyenne) et les déchets de laine de verre permettent d’économiser le sable. Et pour la laine de roche, les déchets de production et de chantier réduisent la part de basalte. Refondues, les chutes de production ainsi que les chutes de coupe ou les laines « usagées » sont réincorporées dans le process.

 

Grâce à un confort de pose, amélioré par un toucher plus doux de la laine, la mise en œuvre de ces produits haute performance reste simple et rapide.


Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (192 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique

Le petit dicobat