Saint-Gobain fait le point sur les mesures prises pour s'adapter à la pandémie

Saint-Gobain fait le point sur les mesures prises pour s'adapter à la pandémie

Saint Gobain annonce mettre en œuvre les mesures nécessaires pour s’adapter à la pandémie liée au coronavirus et la reprise d'activité de certaines enseignes de distribution.



Dans les pays qui sont affectés par le coronavirus, les activités du Groupe sont perturbées, avec des situations qui diffèrent fortement d’un pays à l’autre, annonce Saint-Gobain dans un communiqué

 

Dès le début de cette crise sanitaire en Chine, le Groupe a pris les mesures nécessaires pour préserver la santé de ses employés, de ses clients, de ses fournisseurs et de ses autres parties prenantes. Il coopère avec les autorités de chaque pays dans lequel il est implanté, selon le communiqué.

 

S’agissant de l’activité économique, le Groupe explique "qu'il s’adapte rapidement à l’évolution de la demande, en visant la continuité de son exploitation, qui est liée à la situation sanitaire et aux décisions gouvernementales de chaque pays, tout en réduisant les coûts (réduction d’équipes, chômage partiel ou arrêts) et en respectant naturellement la santé de tous".

 

Métier de la distribution : une reprise d'activité progressive annoncée

 

Dans le métier de la Distribution, principalement tourné vers les professionnels et non vers le grand public, le Groupe souligne qu'il a fait évoluer au cours des derniers jours son mode de service aux clients, que ce soit en termes de ventes enlevées, de livraisons ou de ventes à distance (e-commerce et téléphone notamment); en particulier, certaines enseignes en France, qui se sont arrêtées quelques jours, reprennent progressivement leur activité ;

 

Rappelons que Saint-Gobain distribution batiment France avait annoncé dans un premier temps le maintien de l’activité de certaines enseignes dont ses agences Point .P puis le lendemain la fermeture de ses mêmes agences.

 

L’appel de la fédération du négoce, la FNBM, a réouvrir les négoces le 23 mars et l’accord signé le week end, entre le gouvernement et les syndicats de la construction appelant à reprendre l’activité, quand les conditions le permettent, devraient favoriser une réouverture progressive des points de vente.

 

Métiers industriels : ajustements nécessaires dans les sites

 

Dans les métiers industriels, Saint-Gobain souligne que les sites ont procédé aux ajustements nécessaires, selon les impacts de la crise sur la chaîne de valeur, notamment dans le secteur automobile. La marche des usines est adaptée en permanence à l’évolution de la situation, de façon très flexible dans le cadre de la nouvelle organisation ;

 

A ce titre, indique le groupe, la totalité des usines chinoises du Groupe ont repris leur activité pour suivre l’amélioration rapide de la demande. Compte tenu du contexte, Saint-Gobain prend, selon le communiqué, toutes les initiatives nécessaires pour limiter le plus possible les effets de la pandémie sur son résultat d’exploitation et sa trésorerie :

 

  • Baisse des investissements industriels en 2020 par rapport à 2019, très significativement au-delà des 200 millions d’euros de réduction initialement annoncés, en reportant tous les projets possibles prévus pour les prochains mois;

 

  • Adaptation de la structure des coûts et report de dépenses, en utilisant les mesures locales appropriées, notamment en matière d’emploi et de chômage partiel ;

 

  • Contrôle strict de l’évolution du besoin en fonds de roulement.

 

Une situation financière très solide pour Saint-Gobain

 

Le Groupe affirme qu'il bénéficie d’une situation financière très solide et dispose de la trésorerie et des moyens de financement nécessaires pour faire face aux conséquences de la pandémie.

 

Au 31 décembre 2019, le Groupe disposait de 5,0 milliards d'euros de disponibilités et équivalents de trésorerie. Les sources de financement du Groupe ont par ailleurs été renforcées récemment dans le contexte actuel:

 

  • Nouvelle ligne de crédit syndiquée de 2,5 milliards d’euros, qui s’ajoute à des lignes de crédit de «back-up» confirmées et non utilisées de 4,0 milliards d'euros;

 

  • Accès au nouveau programme d’achat d’urgence contre la pandémie («Pandemic Emergency Purchase Program» ou PEPP) lancé par la Banque centrale européenne le 18mars 2020. Lors de la présentation de ses résultats 2019, le Groupe a présenté des perspectives pour 2020, sous réserve de l’impact du coronavirus.

 

Compte tenu de la pandémie, la guidance 2020 du Groupe s’en trouve remise en cause sans qu’il soit possible aujourd’hui d’en évaluer l’impact. Le Groupe fera un nouveau point lors de la publication le 23 avril de son chiffre d'affaires du premier trimestre 2020, conclut le communiqué.

 

Photo ©F. Leroy


Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.

 

 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Covid-19 : les entreprises du BTP doivent-elles poursuivre leur activité malgré l'épidémie ? (686 votants)
Oui
Non
 

Boutique

Installations électriques et de communication des bâtiments d’habitation