Gestion de l’eau : les entreprises ignorent le montant de leur facture

Gestion de l’eau : les entreprises ignorent le montant de leur facture

70% des dirigeants d’entreprises jugent l’eau chère. Pourtant, seule une minorité d’entreprises a pris des mesures en termes de gestion de l’eau, alors que des actions simples sont possibles.




 

Spécialisée dans les économies et la gestion de l’eau, la société Hydrelis a commandé une étude à l’Ifop. Il en ressort que les entreprises françaises consomment 6 % de la consommation nationale des ressources en eau. Les sources de gaspillage sont aussi nombreuses que les solutions :

 

  • alimentation non justifiée par un besoin (écoulement permanent), à corriger par une commande manuelle (poussoir), un temporisateur ou détecteurs et de l’automatisation,
  • lavage trop abondant de cuves, gaines ou sol, à corriger par un pistolet ou une buse/aérateur, . fuites diverses que l’on peut maîtriser par de l’entretien/maintenance, un système d’alarme ou un sous-compteur
  • débits mon maîtrisés, contrés par des débitmètres ou des régulateurs de pression.

 

L’étude montre clairement un décalage entre la perception que les chefs d’entreprise ont de l’eau (rare, coûteuse, à préserver) et leur comportement, inscrit dans le refus d’en tenir compte.

 

Une ressource qui suscite un vrai paradoxe

 

Les entreprises expriment une véritable insouciance vis-à-vis de l’eau, motivée par plusieurs éléments :

  • un approvisionnement perçu comme sans aucune difficulté,
  • un risque de pénurie jugé peu élevé par 65% des interrogés,
  • l’impression d’une ressource bien gérée (63%) et non polluée (55%) et consommée de façon raisonnable (sauf chez les agriculteurs).

 

Toutefois, l’eau est considérée comme une ressource coûteuse par 89 % des PDG et gérants d’entreprises. Mais si 77 % des entreprises assurent être attentives à ce poste de dépenses, seuls 49% des dirigeants connaissent le montant de la facture en eau de leur entreprise.

 

Par ailleurs, on constate une très nette différence dans le niveau de vigilance accordé à la consommation et aux coûts de revient entre l’eau et l’électricité : 96 % des dirigeants sont attentifs aux dépenses en électricité, contre 77 % pour l’eau.

 

Des actions efficaces peu mises en œuvre

 

A l’heure actuelle, 53% des entreprises n’ont pas investi dans des systèmes permettant une meilleure gestion de leur consommation d’eau. Ainsi, la surveillance de la consommation à travers la relève régulière des compteurs n’est pratiquée que par 46% des entreprises et celles des fuites par seulement 38%.

 

Un immobilisme d’autant plus paradoxal que les responsables en comprennent les implications, puisque 74 % d’entre eux estiment que de telles actions leur permettraient d’importantes économies financières.

 

 

Source : batirama.com / Michèle Fourret

 

 

Clip Flow pour économiser l’eau

 

En s’appuyant sur la similarité des réseaux électriques et des réseaux d’eau, Hydrelys a comblé l’absence de disjoncteur dans ces derniers, en lançant le Clip Flow en 2007. A partir du concept de disjoncteur appliqué aux réseaux d’eau, l’entreprise a développé des services et une gamme de produits autonomes permettant de détecter toute anomalie sur le réseau de distribution, de couper l’arrivée d’eau, de transmettre des alarmes radio et de surveiller les bâtiments via internet. Ainsi, les systèmes installés chez ses clients comportent un disjoncteur d’eau, associé à un compteur et à un système de communication (radio). Une innovation promise à un bel avenir si l’on veut sauvegarder l’or bleu.

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter
Produits


Votre avis compte
Pensez-vous que les mesures gouvernementales sont suffisamment efficaces pour résorber la crise du logement ? (33 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits