La tour Saint-Gobain prête à accueillir 2700 salariés

La tour Saint-Gobain prête à accueillir 2700 salariés

La tour Saint-Gobain haute de 165 m, implantée dans le quartier de la Défense, commencera à accueillir dès le mois de février ses équipes, jusqu’au mois d’avril. Quelque 2700 salariés sont attendus.



Le nouveau bâtiment tout de verre vêtu prend désormais place dans le paysage de la Défense, à côté des célèbres tours First, Gan et D2. Située à moins de 100 m de l’ancien siège social du groupe (Les Miroirs), la tour s’élève sur 44 niveaux, dont 38 au-dessus de la dalle de la Défense.

 

C’est ici, et avant l’accueil imminent des premiers salariés que la direction de Saint-Gobain a présenté ses vœux à la presse. Une visite dirigée par Thomas Peranzi, chef de projet et directeur des affaires immobilières dans le groupe.

 

Ici, le confort s’est invité à tous les étages et c’est d’ailleurs le maître mot de la visite. Les bureaux des salariés sont répartis entre le 5e et le 31e étage (1200 m2 par étage). C’est au 31e étage que le Comex et les services financiers pourront officier. « L’équipe de direction, plus réduite en nombre de salariés, occupera ce niveau qui offre moins de surface, en raison de l’architecture de la tour » complète Thomas Peranzi.

 

Sous le 5e étage, c’est à dire la dalle, prendront place des services communs, de la restauration et un auditorium. A noter une salle de sport en pied de tour, côté boulevard circulaire. Elle sera ouverte aux salariés et au public.

 

Quant au rez-de-dalle, il accueillera un show-room des produits du groupe Saint-Gobain qui pourra être un préambule à une visite guidée dans la tour. « Nous réfléchissons à différents parcours clients dans la Tour qui deviendra de ce fait un outil de prescription » explique le responsable de la direction des affaires immobilières du groupe.

 

 

Devant l’ancien siège de Saint-Gobain, dits des Miroirs (en bas de la photo), la nouvelle tour Saint-Gobain conçue par Valode & Pistre, financée par Generali et construite par Vinci Construction, accueillera ses premiers salariés au début du mois de février. Sa construction démarrée en 2016 s'est achevée avec quelques mois de retard sur le planning annoncé. ©F. Leroy

 

Vitrage SageGlass sur la tête de la Tour Saint-Gobain

 

Au-dessus des étages de bureaux, on retrouve trois étages techniques mutualisés, (32e, 33e et 34e). Quant à la Tête de tour, elle démarre au 35e étage avec des salles de réunions, se poursuit au 36e étage avec un salon de réception, tandis que le 37e étage, appelé Espace Plein ciel, sera dédié à l’événementiel : il sera possible d’y organiser une représentation de théâtre par exemple, indique-t-on chez Saint-Gobain.

 

« Cette tour est l’illustration du savoir-faire du groupe et de la notion de multi-confort associée à l’ensemble de notre offre de produits » résume Thomas Peranzi. Quelque 80 matériaux et solutions du groupe dont le vitrage, l’isolation thermique et acoustique, ou encore les cloisons de dernière génération du groupe ont été mis en oeuvre.

 

Une illustration de la mise en oeuvre du vitrage SageGlass (le vitrage dynamique et à teinte variable) est d’ailleurs visible au sommet de la tour. Il coiffe la tête de la tour et le visiteur pourra découvrir son fonctionnement dans la salle Plein Ciel. Il peut s’obscurcir en cas de fort ensoleillement et la démonstration en a été faite pendant le discours du Président directeur général Pierre-André de Chalendar.

 

 

Dans la tête de la tour (du 35e au 38e étage), des salles de réunion et de réception (Espace Plein Ciel au 37e) permettent d’apercevoir un panorama unique sur les tours proches (dont la tour First visible à gauche de la photo) ©F.L

 

10 % de bureaux individuels dans la Tour

 

A l’intérieur, en termes de confort, les salariés devraient notamment apprécier les effets des plafonds rayonnants réversibles et du système de ventilation par déplacement d’air à très basse vitesse. Le déplacement d’air à 0,15 m /s garantit un confort acoustique et l’absence de sensations désagréable liées au soufflage d’air chaud ou froid.

 

Les occupants bénéficieront d’une température comprise entre 21 et 24° C, ce qui sera plus confortable que les valeurs préconisées par le code du Travail (entre 19 et 26 ° C), selon Thomas Peranzi. Des sondes de CO2 et de luminosité seront en action sous le contrôle de la GTB (Gestion technique du Bâtiment). En cas de besoin, les salariés pourront toutefois prendre la main sur les stores des façades (gérés par la GTB) et les lampes individuelles de leurs postes de travail

 

Quant aux espaces de travail, ils comprennent des open space, proches des façades (lumière naturelle) limités à 20 personnes. Ils sont délimités par de larges couloirs de circulation et des sas de rangements d’affaires personnelles, et jouxtent des salles de réunion et des espaces collectifs (cafetéria).

 

La tour comprend seulement 10 % de bureaux individuels réservés à des utilisations occasionnelles. « Le patron n’a pas de bureau non plus. C’est une règle facile à expliquer et à comprendre. Il y aura beaucoup de chefs ici, et donc si le patron n’a pas de bureau, les autres n’en auront pas » indique Pierre-André de Chalendar.

 

 

La tour offre un peu moins de 7 m2 par poste de travail, hors circulations, ce qui offre une densité raisonnable. Elle comprend 2500 postes de travail pour 2700 personnes ; Un ratio qui tient compte du « nomadisme » de certaines équipes de travail et des possibilités du télétravail qui seront encouragées. ©F.Taddei

 

7 m2 par poste de travail et des prestations proposées

 

« On essaie de véhiculer l’image d’un appartement avec des endroits pour travailler ensemble, se réunir, téléphoner au calme quand il le faut, et se détendre. Et l’usage des escaliers entre étages est également encouragé, suite aux recommandations de la médecine du travail ", ajoute Thomas Peranzi.

 

Enfin, pour faciliter la vie des salarié(e)s, des services « de confort », considérés comme des outils de travail seront proposées par des prestataires sélectionnés. C’est ainsi que des prestations de coiffure seront possibles sur place pour ceux et celles qui n’ont pas le temps de gérer ces services en dehors de leurs heures de travail ; De la même façon, les salariés pourront commander, dans les espaces de restauration, leurs repas du soir à emporter, grâce à un système de Click and Collect…

 

 

Les salariés pourront directement brancher leurs PC portables sur les espaces de bureaux grâce à des cordons informatiques dédiés ; ils auront également la main sur les luminaires et la gestion des stores en façades en cas de besoin. Des questionnaires seront soumis aux collaborateurs afin d’analyser leur ressenti sur les nouvelles installations. Le bâtiment confirme ainsi sa vocation de laboratoire grâce à des mesures précises qui seront effectuées sur l’acoustique par exemple et le ressenti des occupants. ©F.L

 

Occupation des lieux dès le mois de février

 

Quant à l’occupation des lieux, elle va démarrer dès le mois de février. Ce sont d’abord les directions de l’environnement du travail, de Saint-Gobain, ainsi que les services informatiques de proximité qui prendront possession des lieux. Le gros des troupes arrivera par vagues successives de 40 à 50 personnes accueillies et encadrées par les supports informatiques. Les arrivées de personnel suivantes seront échelonnées sur la période allant de la fin du mois de février à la fin du mois d’avril.

 

Parmi les « grosses » équipes en transit, notons celles de SGDB France (Saint Gobain Distribution Bâtiment France) qui quittent en partie le 19e arrondissement pour occuper 6 étages de la tour (du 11 au 16e) et qui représentent environ 500 personnes.

 

S’y ajouteront également les équipes de Placo-Isover, auparavant basées à Suresnes (92) et qui intègreront 3 étages (17e au 19e). Enfin, les salariés de l’ancien siège social tout proche (soit 1200 personnes) prendront place du 22e étage au 31e étage. Les autres étages seront occupés par des services informatiques. Et une période d’inaugurations permettra aux visiteurs intéressés et aux clients de découvrir tout au long de l’année ce bâtiment-laboratoire d'exception…  

 

 

Pierre-André de Chalendar a présenté ses voeux à la presse après l'organisation de la visite de la tour. « L’emménagement de la tour est un point d’aboutissement pour le groupe Saint-Gobain avec une nouvelle organisation spatiale qui permet le travail en commun des nouvelles équipes. Les fonctions sont désormais regroupées alors qu’auparavant, elles se déclinaient par métiers » a indiqué le Président directeur général du groupe qui a confirmé l’accélération des mouvements de portefeuilles du groupe. Objectif : « bâtir une organisation plus proche des clients avec l’intégration de l’offre des produits de construction, permettant une offre élargie et intégrée de nos produits par pays » © F.T.

 


Source : batirama.com / F. Leroy

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.

 

 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Covid-19 : les entreprises du BTP doivent-elles poursuivre leur activité malgré l'épidémie ? (1338 votants)
Oui
Non
 

Boutique