Actualité batiment : batirama.com
En ce moment
RGE
DTU
Menu Actualité batiment : batirama.com Ajouter batirama.com à vos favoris Se déconnecter
En ce moment
RGE
DTU

Les Vainqueurs du trophée de l’apprenti 2008

Les Vainqueurs du trophée de l’apprenti 2008

Bâtirama a lancé un nouveau Trophée « Spécial Apprenti » en 2007/2008. Il s’adresse aux apprentis et aux jeunes en contrat de professionnalisation ainsi qu’à leurs maîtres d’apprentissage. Le jury a sélectionné les témoignages de 6 jeunes, âgés de 17 à 25 ans.


 

Le premier Prix, Christelle Lebrun, et son maître d’apprentissage, Jean-Manuel Angel, gérant de Angel Sarl à Reims, ont remporté chacun un ordinateur portable. Les cinq autres jeunes gens primés ont tous gagné un Ipod de la dernière génération !

 

apprentis-2.jpg

 

Les six lauréats de la première édition du Trophée de l'Apprenti

 

Cinq prix ont été décernés à 6 jeunes âgés de 17 à 25 ans, lors de la première édition des Trophées de l’apprenti. En effet, deux prix ex-aequo ont été attribués au 4e prix de ce trophée. Le jury a dû examiner une cinquantaine de témoignages envoyés par des apprentis et jeunes en contrat de professionnalisation dans tous les corps de métiers du BTP. Critères retenus par le jury : l’implication et la motivation du jeune dans son parcours professionnel ainsi que la pertinence de l’expérience décrite que ce soit dans le domaine technique, commercial ou de la sécurité. Le jury a aussi pris en compte la reconnaissance exprimée par le jeune envers son l’entreprise ou le CFA qui le forment…

 

1er PRIX

Deux filles et quatre garçons ont été récompensés.

Le premier prix est remporté par une jeune carreleuse de 25 ans, Christelle Lebrun et son maître d’apprenti, Jean-Manuel Angel, chez lequel elle est actuellement salariée dans le cadre d’un CDI (Angel Sarl à Reims)

 

f.bruel-c.lebrun-j.m.angel.jpg

 

Franck Bruel, pdg du groupe Point P a remis le  premier prix du Trophée de l'Apprenti à Christelle Lebrun, carreleur à Reims, entourée de son maître d'apprentissage, Jean-Manuel Angel.

 

1er Prix : Christelle Lebrun, carreleuse

 

Le jury a apprécié le témoignage de Christelle Lebrun, qui a découvert le métier chez son maître d’apprentissage. Elle a retenu quelques conseils et pratiques utiles qu’elle décrit dans son témoignage : l’organisation  du travail au sein de l’entreprise et sur le chantier (penser à chauffer une pièce où l’on travaille pour le confort des salariés), les gestes de sécurité (porter un arceau autour du coup avec deux bouchons d’oreille, des gants et un masque anti-poussières…) et encore les règles de l’Art et de savoir-faire. Elle décrit notamment la réalisation d’une douche à l’italienne et l’utilité de bien choisir l’outillage à emporter le matin dans la camionnette ! Elle remporte avec son maître d’apprentissage un ordinateur portable. Christelle gagne en outre un Ipod.

 

La lauréate nous explique son parcours : « Lors de ma scolarité, on m'a vivement encouragée à poursuivre des études. C'est ainsi qu’à  l’âge de 23 ans, j'ai obtenu une maîtrise de droit des Affaires et des entreprises. J'ai choisi cela car j'ai toujours aimé le fonctionnement d'une entreprise et son organisation de A à Z. Puis à 24 ans, j'ai décidé de faire un CAP carreleur. J'ai toujours aimé le côté technique des métiers du Bâtiment. J'ai aussi regardé le marché de l'emploi et je me suis posé la question suivante :" Quel métier existera-t-il toujours à l’horizon des 20 ans à venir ? ". Et il me semble que le BTP sera toujours d'actualité et jamais remplacé ou délocalisé. Je pense qu'il faut être attentif à l’évolution du marché de l'emploi d'ici à 20 ans. De plus, j'ai toujours aimé le carrelage, le calepinage des carreaux, le choix des teintes, que ce soit pour un sol ou pour une salle de bain. Aujourd'hui, mon entreprise me forme à faire des devis et conseiller la clientèle, ce qui me plaît car je suis allée sur les chantiers. Le contact avec la clientèle est tout de suite positif lorsque je fais part de mon expérience de 2 ans de chantiers.On m'a appris à bien travailler. Je suis ravie d'avoir suivi ce parcours et de m' être orientée vers les métiers du carrelage. Mon but ultime est de créer de belles choses, de beaux sols pour rendre les gens heureux, car c'est ça dans le fond qui me plait, la qualité du travail et la technicité mise en œuvre… »

 

Fiche d’identité

 

Christelle Lebrun

Age : 25 ans

Formation : maîtrise de droit des Affaires en 2005 et CAP carrelage terminé en septembre 2007

Situation : en CDI chez Angel SARL

Coordonnées : Christelle Lebrun - ZAC des Naux - Rue Henri Rol Tanguy - 51450 Betheny

Tél. : 06 83 16 45 85

Maître d’apprentissage : Jean-Manuel Angel, Angel SARL - 121 bd Albert 1er - 51100 Reims

CFA BTP 51 : M. Jean-Michel Christe - 31 avenue Hoche - BP 1030 - 51686 Reims cedex 2 - Tél. : 03 26 85 05 26

 

sambeoeuf.jpg

 

Patrick del Grande, président du CCCA-BTP a remis le deuxième prix du Trophée de l'Apprenti à Nicolas Samboeuf, apprenti électricien, entouré de son formateur du CFA de Nîmes

 

 2ème Prix : Nicolas Samboeuf, apprenti électricien

 

Nicolas Samboeuf, 19 ans, apprenti électricien en 1ère bac Pro Eleec, remporte le 2ème prix du trophée de l’apprenti. Il gagne un Ipod Classic 80 GO Argent. Il nous explique son parcours et sa motivation : « Ma formation au sein de mon entreprise actuelle ainsi qu’au sein du CFA du BTP Pierre Villeneuve se passe de façon exemplaire car les formateurs savent encadrer les jeunes et sont intéressés par leurs parcours et par leurs scolarités. A l’heure actuelle l’électrotechnique est la seule chose qui compte pour moi car mon but n’est pas encore atteint mais risque de l’être d’ici quelques années. Etant actuellement en 1ere année de Bac Pro Electrotechnique Energie Equipements Communicants, je suis en train de préparer mon BEP Métiers de l’Electrotechnique pour lequel je suis en candidat libre pour la session 2007 étant donné que je ne passe aucun examen cette année. Ce diplôme va affûter mes connaissances, ce qui va aussi m’inciter à revoir les bases acquises les années précédentes.Le CFA du BTP Pierre Villeneuve est équipé pour pouvoir former de façon exemplaire les apprentis. L’obtention d’un diplôme devrait être perçu comme une fierté personnelle, c’est ce qui m’a permis d’obtenir mes diplômes en ayant passé des années formidables. C’est quand même grâce à l’apprentissage que je n’ai pas quitté les études et que j’ai pu passer des moments inoubliables en entreprise ainsi qu’aux centres de formation de Montpellier et de Marguerittes. » ( …)

 

Fiche d’identité

 

Nicolas Samboeuf

Age : 19 ans

Formation : Apprenti électricien en Terminale bac Pro Eleec

Situation : en formation chez Jean-Louis Wachter, artisan électricien à Nîmes

Coordonnées : 4 impasse Jean Macé - Appartement64, Bât. B - 30900 Nîmes -

Tél. : 06.72.57.17.70

CFA BTP « Pierre Villeneuve » : Philippe Vernay (directeur); Bernard Descourty (formateur)

375 rue Emile Picard - 34080 Montpellier - Tél. : 04 67 84 51 61

 

3ème PRIX

 

Le troisième prix récompense Ingrid Pomponi, dans la catégorie Sécurité. Agée de 19 ans et en 2ème
année de CAP constructeur de routes, elle réside à Lançon de Provence (13) et travaille chez Calvin Frères.

 

f.ausseur-i.pomponi.jpg

 

François Ausseur, délégué général de la fondation d'entreprise Excellence SMA a remis le troisième prix du Trophée de l'Apprenti à Ungrid Pomponi en formation TP à Marseille, entourée de sa tutrice, Bernadette Jauffret

 

3ème Prix Sécurité : Ingrid Pomponi

 

Ingrid Pomponi, 19 ans, en 2ème année de CAP constructeur de routes, remporte le 3ème prix, mention Sécurité, des trophées de l’apprenti. Elle gagne un Ipod Classic 80 GO.

 

Son témoignage : Mon témoignage concerne des règles de sécurité très importantes.Mon maître d’apprentissage m’a aidée à me perfectionner dans le travail dans les tranchées. Sur les chantiers, nous sommes souvent amenés à travailler dans les tranchées soit pour poser des tuyaux, d’autres réseaux ou pour suivre le terrassement d’un engin à l’aide d’une règle, un niveau et un mètre ou cale. Mais ce que j’ai appris (et qui est très important à savoir) est qu’il est interdit de travailler dans une tranchée de plus de 1?m 30 de profondeur. Pour travailler dans ces conditions, il faut des blindages (blindages verticaux traditionnels, par panneaux coulissants, caissons).Les blindages doivent dépasser de 15 cm par rapport au terrain naturel. Il ne faut jamais surcharger les bords d’une tranchée, il faut toujours garder une berme de 40?cm de large. Et éviter toute circulation de véhicules ou engins à proximité de la tranchée. Les tranchées doivent être équipées d’une échelle pour sortir en cas de danger (dépassant de 1m par rapport au niveau du sol). Une tranchée supérieure à 40 cm de large doit être équipée d’une passerelle et d’un garde-corps. Toute tranchée d’un réseau électrique doit avoir une distance minimum de 1?m 50 par rapport au réseau.Cette règle est essentielle dans la vie professionnelle concernant les chantiers avec des tranchées, je pense que je vais la réutiliser souvent.

 

Fiche d’identité

 

Ingrid Pomponi

 

Age : 19 ans

Formation : 2ème année, CAP constructeur de routes

Situation : en formation chez Calvin Frères à Berre l’Etang (13132)

Coordonnées : Mas du Télégraphe - 13680 Lançon de Provence - Tél. : 06 86 04 30 54

Maître d’apprentissage : Xavier Audier - Calvin Frères - RN 113 - BP 50049 - 13132 Berre l’Etang -

Tél. : 04 90 42 60 45

CFA de TP Provence : Mme Françoise Pelcot - Cité de Pont royal - 13370 Mallemort

.

grasset.jpg

 

Paul Grasset, directeur général de PRO BTP a remis le quatrième prix ex-aequo à Thimotée Boisseau, apprenti électricien à Lyon et à Michel Surply, apprenti charpentier-couvreur en Mayenne, accompagnés de leurs tuteurs respectifs 

 

4ème prix ex-aequo : Timothée Boisseau et Michel Surply

 

Timothée Boisseau et Michel Surply, 17 et 18 ans, remportent le 4ème prix aequo du Trophée de l’apprenti. Le premier, en première année de CAP électricité et le second lauréat, en première année de CAP charpente et couverture, gagnent un Ipod Nano Rouge de 8 GO.

 

Le témoignage de Timothée Boisseau : je me nomme Timothée Boisseau, j’ai bientôt 17 ans et j’ai commencé mon apprentissage en électricité depuis le 1er septembre 2007. Mon patron n’est pas n’importe quel patron, il s’agit de ma soeur !! Elle à 31 ans et est à son compte depuis le 1er juin 2007. L’électricité, c’est sa passion. Son CAP/BEP et Bac Pro en poche, elle se lance et y investit toutes ses économies, misant sur son expérience de plus de 10 ans.Une femme dans ce métier est si rare qu’elle attire la curiosité et finit par obtenir le respect. Elle est artisan indépendante, et avec son meilleur ami (artisan indépendant en électricité depuis le 1er mai) ils travaillent main dans la main, toujours en binôme. Ils se sont lancés chacun de leur côté et ont rassemblé leur force, tout en gardant leur indépendance, aujourd’hui c’est un duo explosif que les gens apprécient. Je les ai vus beaucoup travailler, heureux et parfois sous pression. Je ne savais pas vers quel avenir me tourner, elle m’a conseillé, m’a emmené, et j’ai tout de suite accepté !! Mes journées sont intenses, je me lève à 5?h?30 du matin, j’habite à Lyon et nos chantiers sont en majorité dans la Loire, alors on fait un peu de route pour attaquer vers 7?h.Elle se donne toujours un objectif pour la journée, on doit s’y tenir, alors je termine parfois vers 19 ou 20?h. On rentre, une douche et au lit… Avec son meilleur ami, ils m’apprennent d’abord à observer, beaucoup observer. Elle dit que c’est essentiel. Ensuite, interviennent une multitude de questions. mais je peux vous dire que je travaille autant qu’un ouvrier, il parait qu’il n’y a rien de mieux que le chantier pour être un peu plus dégourdi et habile... Le point fort de l’entreprise c’est la politesse (j’ai eu droit à une leçon de moral avant toute chose), c’est aussi le respect du client (on laisse un chantier propre), et c’est aussi la disponibilité (on rencontre les gens souvent le soir lorsqu’ils rentrent de leur travail), ils me l’inculquent chaque jour. Ils veillent à ma sécurité, elle m’a acheté des vêtements de travail et des chaussures de sécurité, ils m’initient aux machines, m’apprennent à me servir des outils coupants, à bien les manipuler. Sa spécialité, c’est  le particulier, et son meilleur ami, Thierry ce sont les magasins. Quant à leur relation avec la clientèle, je crois qu’il faudrait le voir pour y croire, les clients sont émerveillés de les voir, de les écouter (…)

 

Fiche d’identité

 

Timothée Boisseau

Age : 17 ans

Formation : 1ère année CAP électricité

Situation : en formation chez Laetitia Boisseau, artisan à Caluire (69300)

Coordonnées : 171 avenue Sidoine Apollinaire - 69009 Lyon - Tél. : 06 68 32 12 31

Maître d’apprentissage : Laetitia Boisseau - 97 rue Pasteur - 69300 Caluire -

Tél. : 06 15 20 31 49

CFA SEPR : 46 rue Professeur Rochaix - 69424 Lyon Cedex 03

 

4ème prix Ex æquo Le témoignage de Michel Surply :

 

Je m’appelle Michel Surply. J’ai intégré, il y a trois ans, le monde du travail en me formant au métier de couvreur et au métier de charpentier. L’alternance me plaît. Je souhaite continuer ma formation en préparant un BP Charpente et Couverture. Armé de cette expérience, j’espère créer ou reprendre une entreprise dans ces domaines d’activités. Dans notre métier, la qualité du geste est importante et son acquisition repose souvent sur l’observation et les petits conseils du terrain donnés par le tuteur. Ces petites astuces du métier m’ont été essentielles pour progresser dans l’acquisition des savoir-faire du métier. Toutes ces astuces m’ont été transmises par mon patron. En voici quelques exemples :

 

  • Parlons tout d’abord du taillage de l’ardoise. C’est une tâche essentielle car une ardoise mal taillée peut ne plus être utilisable : on perd alors de la matière d’œuvre et on devient moins rentable.Pour la coupe de l’ardoise au marteau et à l’enclume, quand je tiens mon ardoise pour la couper, je la guide avec mon petit doigt contre l’enclume ce qui me donne un équilibre et une plus grande précision dans le taillage. Pour faire un remplissage en ardoise, il suffit de mettre les crochets avant de poser l’ardoise puis de faire glisser l’ardoise dessus ce qui nous donne la bonne dimension de l’ardoise à couper.
  • Ensuite, l’aspect esthétique d’une toiture permet d’apprécier la qualité du travail produit. Je vous donne une petite astuce pour que le matériau de couverture plaque bien à la charpente ; par exemple, pour une couverture en tuile, il faut mettre le rond du chevron en haut, et pour une couverture en ardoise, il faut mettre le creux du chevron en haut.
  • Enfin, la soudure est une autre opération importante dans le travail du couvreur. Pour savoir si le fer à souder est à bonne température pour faire une bonne soudure, il y a plusieurs indices : quand on le frotte sur la pierre d’ammoniaque s’il y a beaucoup de fumée blanche, le fer est trop chaud. Quand on passe l’étain sur la panne si la soudure coule et tombe directement, c’est que le fer est trop chaud, si la soudure en revanche reste et ne coule pas le long de la panne, c’est que le fer est trop froid. Et quand l’étain sur le zinc se met à faire des petites bulles, quand on soude, c’est que le fer est trop chaud.

 

Fiche d’identité

 

Michel Surply

Age : 18 ans

Formation : 2ème  année de CAP charpente et couverture

Situation : en formation chez Letertre Frères

Coordonnées : La Rossignolière - 53140 Lignières-Orgères -

Tél. : 02 43 03 97 00 / 06 73 42 28 08

Maître d’apprentissage : Letertre Frères - ZA  Route d’Alençon - 53140 Pré-en-Pail - Tél. : 02 43 03 19 92

CFA Roger Ducré : Mme Marie-Annick Chemin - Route du Mans - 61000 Alençon - Tél. : 02 33 29 23 98

 

PRIX DU JURY

Enfin, le « Coup de cœur du jury » est remporté par Nicolas Campeaux, 20 ans, en 1ere année de BTS FEE (Fluide énergie environnement) domicilié dans l’Oise. Il vient d’intégrer l’Aforbat au CFA d’Ermont (95) en tant que professeur de plomberie chauffage.

f-leroy-n-campeaux-e-pelcoc.jpg

 

Fabienne Leroy, rédactrice en chef de Bâtirama a remis le prix spécial du Jury du Trophée Apprentis à Nicolas Campeaux en BTS fluides énergie environnement, venu avec son tuteur Eric Pelcoq et Jean-Marc Laporte, directeur du CFA d'Ermont

 

5ème prix « Coup de cœur du jury » : Nicolas Campeaux

 

Nicolas Campeaux, 20 ans, en première année BTS FEE, remporte le 5è prix « Coup de cœur du jury » et gagne un Ipod Nano Rouge de 8 GO.

Le témoignage : je suis apprenti dans le BTP et je souhaite faire le jeu car j’ai un parcours qui a convaincu depuis bien d’autres jeunes. Je m’appelle Nicolas Campeaux et j’habite dans l’Oise (95). De mes 3 ans à mes 14 ans, je suis allé à l’école. Dégoûté et perdu dans le système scolaire, j’ai décidé de rentrer en pré-apprentissage dans le Bâtiment au CFA d’Ermont : j’avais alors 14 ans et j’étais le plus jeune de ma classe. J’ai pu choisir parmi 7 métiers différents du bâtiment mais j’avais déjà une idée un peu vague. Je suis entré en classe d’installateur thermique pour passer un Cap. Avec 13 de moyenne et avec une certaine volonté, j’ai pu entrer en BP génie climatique. Il est très dur d’y rentrer car nous avions été sélectionnés parmi 120 personnes. A la fin de ma première année de BP, j’ai passé mon BEP en candidat libre que j’ai obtenu avec 14 de moyenne. J’ai réalisé que s’arrêter au BP était vraiment bête. J’ai donc pris des cours particuliers en math et en anglais. Puis j’ai acheté un petit studio avec mes économies et mon salaire. Il faut savoir que je suis en CDD, en apprentissage et que je n’ai pas de garant. De plus, on m’a proposé de faire des forums pour sensibiliser les jeunes à l’apprentissage. J’ai pu faire 7 forum entre cette année et l’année dernière. Par ailleurs, j’ai été interviewé pour un DVD qui passe maintenant dans les collèges et lycées. Je suis actuellement en BP où je compte être premier à mon examen et j’ai été sélectionné pour un BTS FEE en apprentissage où là aussi les places sont chères. J’ai de quoi être fier et je suis encore fier de représenter mon CFA.

 

Fiche d'identité

 

Nicolas Campeaux 

Age : 20 ans

Formation : 1ère année BTS FEE, Fluide énergie environnement (2007)

Situation : enseignant pour l’Aforbat d’Ermont en plomberie chauffage

Coordonnées : 9 rue de la Ferme - 95230 Soisy sous Montmorency -

Tél. : 06 67 53 77 08

Maître d’apprentissage : Eric Pelcoq - 65 avenue du Général deGaulle - 92250 la Garenne Colombes - Tél. : 06 71 65 63 95

CFA BTP Val d’Oise : Mme Marie Claude Farel - 18 bis rue Ferdinand Buisson - 95120 Ermont

LA TOMBOLA

tombola.jpg


Trois apprentis du CFA de Nangis (77) ont gagné des i-pod lors du tirage de la tombola organisée pour l'événement remis par Frédéric Maout, directeur de Bâtirama 

Publié le


Partager cette page de batirama.com sur facebook

 

Partager cette page de batirama.com sur twitter

 

 

Partager cette page de batirama.com sur linked in

 

Version Imprimable

Articles qui devraient vous intéresser

:

Commentaire

Ajouter un commentaire  
Votre commentaire
 
 
 * Pseudo :  
Saississez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)
 * Email :  
Saississez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)
 * Commentaire :  
Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.
 
 
batirama.com sur Facebook
Retrouvez nous sur ...
   
ARTIDEVIS Autopub
Produit du bâtiment
Produits
Les + récents
Les + demandés
Les + consultés
Actualités batiment
Articles
Les + commentés
Les + lus
Les + récents
Actualités batiment
Le projet du nouvel aéroport Notre-Dame-des-Landes près de Nantes, vous êtes plutôt... (356 votants)
pour
contre
indifférent
 
© 2011 Batirama.com | réalisé par BIP Information Professionnelle | Mentions Légales | ARTIDEVIS | ARTIPRIX Google+
allez en haut de la page