MyReserve de Solarwatt propose le stockage d'électricité... en France

MyReserve de Solarwatt propose le stockage d'électricité... en France

MyReserve est la première offre de stockage d’électricité pour le marché domestique commercialisée en France.


Rappelons le contexte, le stockage d’électricité arrive à point nommé, parce que le marché français a évolué. D’un côté, le prix de l’électricité monte, lentement mais sûrement pour la clientèle domestique.

 

De plus, la France va devoir faire face à l’énorme facture du nucléaire – prolongement de la vie des centrales, démantèlement des centrales, stockages des déchets pendant des milliers d’années, surcoût de construction important des nouvelles centrales, recapitalisation d’EDF et d’AREVA, … -.

 

Un surcoût dont malheureusement le montant demeure toujours très flou, dont d’ailleurs aucun des candidats à l’élection présidentielle ne parle et dont le Parlement évite soigneusement de débattre de manière rationnelle.

 

Solarwatt commercialise en France dés maintenant son stockage d’électricité MyReserve 500, d’une capacitié de 4,4 kWh

 

Combien coûte notre électricité ?

 

Au 1er janvier 2017, le prix du kWh d’électricité régulé pour un usage domestique en Tarif Bleu, avec un abonnement de 6 kVA, option de base sans heures creuses, s’élevait à 14,49 c€ TTC.

 

Avec l’option heures creuses/heures pleine, le Tarif Bleu prévoit 15,60 c€ TTC/kWh en heures pleines et 12,70 c€ TTC en heures creuses. Les diverses taxes représentent 38% du prix TTC du kWh pour des clients domestiques au Tarif Bleu. Une polémique s’est développée en janvier entre Ségolène Royal, Ministre de l’environnement et de l’énergie, et la CRE (Commission de Régulation de l’Energie).

 

 

Le stockage MyrReserve de SolarWatt est accompagné de l’automate Energy Manager qui ordonne les flux d’électricité et décide quand charger le stockage, quand le décharger, quand autoconsommer directement sans passer par le stockage, quand importer de l’électricité du réseau.

 

Le TURPE augmente

 

Mme Royal souhaitait une augmentation du TURPE ou Tarif d’utilisation des réseaux publics d’électricité, une sorte de péage que tous les fournisseurs acquittent en échange du droit d’utiliser les réseaux publics, qui aurait conduit à une hausse de 3% du coût TTC du kWh pour le client domestique en 2017.

 

La CRE a refusé et limité la hausse du TURPE de 2,71% au 1er août prochain. Ce qui entraînera une hausse de 2% environ du prix TTC du kWh pour les clients domestiques. Le TURPE est reversé à RTE pour financer le réseau de transport, ainsi qu’à Enedis (ex-ErDF) pour le réseau de distribution. En l’absence d’une hausse suffisante Enedis prévoit un manque à gagner de 3 milliards d’Euros d’ici 2020.

 

Loin de son expression habituelle, mesurée et choisie, la CRE a rétorqué qu’Enedis avait versé 500 millions d’Euros par an, de 2013 à 2015, à son actionnaire unique EDF sous forme de dividendes. Laissant entendre que si l’actionnaire se montrait moins gourmand, tout irait mieux. EDF, comme on le sait, fait pourtant face à un énorme besoin d’argent, qu’il faudra bien trouver quelque part.

 

 

L’automate Energy Manager embarque un serveur web. Il est connecté en WiFi à la box internet du la maison. Une application pour smartphone, tablette et pour Windows fournit les données de l’installation : historique de production, quantité stockée, consommation d’électricité, etc …

 

De nombreux contrats non-régulés

 

A côté du Tarif Bleu régulé, 17 fournisseurs, dont EDF, proposent un total de 32 « offres de marché » non-soumises à régulation. Les montants diffèrent assez largement en fonction, par exemple, de la proportion d’électricité garantie d’origine renouvelable dans la livraison, ou bien du fait que le prix du kWh soit garanti pour une plus moins longue période.

 

Au bout du compte, au 1er janvier 2017, pour un abonnement de 6 kVA sans heures creuses, les prix libres allaient de 13,64 c€ TTC/kWh dans l’offre Happ-e d’Engie à 16,83 c€ TTC dans l’offre d’Enercoop. Il est toujours possible d’obtenir une simulation de coût annuel de consommation sur les sites de comparaisons de prix, dont Selectra (https://comparateur.selectra.info/fournisseurs/electricite).

 

Sur le marché allemand, Solarwatt utilise son application pour proposer des services supplémentaires : prévision de production du lendemain et du jour suivant, pilotage d’appareils connectés, etc.

 

Baisse du coût des composants des installations photovoltaïques

 

De l’autre côté, le coût des équipements photovoltaïques – panneaux, onduleurs, stockage, automates – baisse rapidement d’année en année. Le prix des modules photovoltaïques a été divisé par 2 en 10 ans. Le prix des onduleurs baisse également, quoique moins vite. Le rendement des onduleurs et des panneaux augmente.

 

Les fabricants de modules photovoltaïques proposent de manière routinière une garantie sur le rendement de leurs produits : 90% de la puissance nominale au bout de 10 ans, 80% au bout de 25 ans. En ce qui concerne les onduleurs, leur rendement n’est le plus souvent garanti que 5 ans, mais la plupart des fabricants proposent des extensions de garantie à 25 ans.

 

 

Le stockage MyReserve 500 est un appareil mural. Il contient trois éléments : l’électronique de puissance en partie haute, puis en dessous deux batteries Lithium-Ion de 2,2 kWh de capacité chacune.

 

Autoconsommation et stockage marchent ensemble

 

Dans ce contexte, la production décentralisée d’électricité photovoltaïque et son autoconsommation devient une idée séduisante, même pour la clientèle domestique. En cas d’autoconsommation sans stockage, en optimisant bien les consommations, un ménage peut couvrir environ 40% de ses besoins annuels, hors chauffage électrique.

 

En ajoutant un stockage et en confiant le pilotage de l’installation à un automate de gestion, le taux de couverture peut monter à 80% de la consommation annuelle, toujours hors chauffage électrique.

 

 

Solarwatt fabrique lui-même ses panneaux en silicium monocristallin bi-verre dans son usine de Dresde. Il a introduit cette technologie sur le marché dès 1998.

 

Power to the People

 

Solarwatt – dont M. Mélenchon ne désavouerait pas le slogan révolutionnaire et en même temps jeu de mot sur les deux sens de Power : Power to the People signifie Pouvoir au Peuple, mais aussi Electricité pour le Peuple -  est persuadé que le marché français a suffisamment mûri pour accueillir MyReserve, son offre de stockage d’électricité pour le marché domestique.

 

Solarwatt est un fabricant allemand, installé à Dresde. Il produit lui-même ses propres panneaux photovoltaïques, avec une nette avance dans la fabrication de panneaux bi-verre dans lesquelles la couche photovoltaïque et ses raccordements électriques sont emprisonnés entre deux plaques de verre.

 

Des panneaux bi-verre offrent une meilleure tenue mécanique, une excellente étanchéité et donc une protection des connexions électriques et des soudures contre la corrosion. Solarwatt est tellement confiant dans la qualité de ses panneaux photovoltaïques qu’il propose une garantie de 30 ans, avec 85% du rendement nominal disponible au bout de 30 ans.

 

 

Depuis février 2016, Solarwatt produit des modules ou panneaux photovoltaïques bi-verre d’une puissance crête de 305 Wc. Les cellules PV sont emprisonnées entre deux panneaux de verre de 2 mm d’épaisseur. Pour des applications autoportantes en verrière ou des ombrières de parking, Solarwatt propose également des modules avec deux faces de verre de 4 mm d’épaisseur, particulièrement résistants.

 

Une offre complète

 

A compter du mois de mars 2017, Solarwatt proposera en France ses panneaux photovoltaïques monocristallins d’une puissance nominale individuelle de 305 Wc (Watt-crête ou puissance maximale mesurée dans des conditions normalisées, dont une irradiation de 1000 W/m² et une température de panneau de 25°C).

 

Plus son stockage MyReserve 500 d’une capacité de stockage de 4,4 kWh. Il contient 2 batteries Lithium-Ion (Li-ion) et se présente sous forme d’un caisson mural pesant 135 kg, avec 3 compartuiments : l’électronique de puissance, et les deux batteries.

 

Une seule personne peut l’installer en ½ journée, voire en une journée si l’installation est difficile. MyReserve 500 est commercialisé en Allemagne depuis fin 2015. Un stockage MyReserve 500 est associé à 10 à 12 panneaux PV.

 

 

Solarwatt est l’un des très, très rares industriels européens qui conçoit et fabrique lui-même tous les composants d’une installation photovoltaïque : les panneaux, l’onduleur, les automates et le stockage.

 

Onduleur et automate compris

 

Solarwatt fournit aussi l’onduleur qui transforme le courant continu produit par l’installation PV en courant alternatif utilisable dans la maison. Cet onduleur assure à la fois l’autoconsommation (continu/alternatif) et le déchargement du stockage.

 

Les batteries produisent en effet du courant continu qu’il faut à nouveau transformer en courant alternatif pour l’utiliser. Solarwatt fournit également un Energy Manager, l’automate qui pilote l’installation.

 

Il décide s’il faut auto-consommer, stocker, décharger le stockage ou faiure appel au réseau et il assure le management des batteries. C’est un rôle critique pour garantir une bonne durée de vie des batteries.

 

 

Le rendement du stockage MyReserve atteint 99,2 %. Le rendement de l’installation onduleur-chargement du stockage – déchargement – onduleur atteint 96%. Ce qui est exceptionnel.

 

Le rôle crucial de l’Energy Manager

 

Energy Manager suit également la production PV, peut afficher la courbe de production. Il est naturellement connecté en WiFi à la box internet de la maison et donc accessible de n’importe où par internet.

 

MyReserve sera proposé environ 6000 € HT au client final. L’ensemble MyReserve 500 + 10 à 12 panneaux PV + automate Energy Manager avec ses accessoires (détecteur de tension AC, etc.) devrait être proposé au client final environ 18 000 , fourniture et pose comprises. Au printemps, Solarwatt lancera également MyReserve 800 d’une capacité de 8,8 kWh, grâce à 4 batteries de 2,2 kWh.

 

 

En Allemagne, le stockage MyReserve 200  (2,2 kWh) a été lancé avec une offre particulièrement attractive – 5 499 € TTC. Tous les stockages MyReserve sont garantis 10 ans avec 80% de la capacité de stockage au bout de cette période.

 

Déjà 10 références en France

 

En France, Solarwatt a déjà réalisé 10 références en maisons individuelles, depuis le début 2016. Ces installations ont atteint un taux de couverture de 60 à 80% de la consommation d’électricité annuelle des maisons.

 

Selon l’INSEE, la consommation moyenne d’électricité d’une famille de 4 personnes, en maison individuelle et hors chauffage, s’élève à 4 500 kWh par an. Solarwatt estime que MyReserve 500 devrait en moyenne permettre d’atteindre un taux de couverture de 70%.

 

Les stockages MyReserve sont garantis 10 ans. Leur durée de vie est évaluée à 15 ans. D’ici la fin de l’année ou début 2018, apparaîtra une solution de stockage de 36 kWh, destinée au petit tertiaire, voire au logement collectif.

 

 

Solarwatt a développé un onduleur qui convertit le courant continu issu du stockage en courant alternatif utilisable par l’installation domestique. Il affiche un rendement de 98,6% et une garantie de 7 ans.

 

Une formation préalable

 

MyReserve sera posé seulement par des installateurs détenant une qualification QualiPV et ayant en plus suivi la formation Solarwatt spécifique. 40 électriciens ont été formés pour l’instant. La prochaine session se déroule à Lyon, le 7 mars.

 

Pour 2017, les ambitions de SolarWatt sont relativement modestes. L’entreprise veut vendre au moins 200 MyReserve 500 et 800. Ce programme pourrait changer si le gouvernement met au point une solution de soutien financier de l’autoconsommation.

 

Les rumeurs évoquent une prime à l’installation de 0,80 €/Wc – soit environ 2880 € pour une installation de 12 panneaux atteignant une puissance totale de 3 600 Wc -, assortie d’une prime à l’autoconsommation de 6 c€/kWh autoconsommé. Cela semble très généreux.

 

En complément de l’automate Energy Manager, le AC-Sensor 63 est un compteur triphasé, capable de compter sur des départs atteignant 63 A de puissance. L’automate Energy Manager offre 1 port Ethernet RJ-45 10/100 Mbit, une entrée CanBus, 2 prises USB 2, une prise USB type A. Sur le marché allemand, Solarwatt a développé une collaboration avec Bosch Thermotechnik, qui en Français se prononce elm leblanc. L’automate Energy Manager est capable de piloter la production d’ECS d’un chauffe-eau thermodynamique Bosch Junkers pour accroître encore le taux de couverture des besoins annuels d’électricité. Si les panneaux PV produisent, Energy Manager charge en priorité le stockage MyReserve, ensuite il peut décider de lancer le ballon thermodynamique s’il dispose d’un surplus d’énergie.

 

Voici la roadmap de Solarwatt. Mi-2017, arrive la nouvelle génération de stockage MyReserve avec des capacités de 4,4, 5,6, 8,8 et 11 kWh. En 2017, nous devrions également voir apparaître un stockage MyReserve destiné à une installation extérieure : sur une toiture-terrasse à côté des panneaux PV, par exemple.

 

Dès le mois de mars, Solarwatt proposera une extension de capacité avec son stockage MyReserve 800 : un second module est raccordé au premier et contient deux batteries de 2,2 kWh supplémentaires. 

 

 



Source : batirama.com / Pascal Poggi

Articles qui devraient vous intéresser

1 Commentaire


platine
  • par Treompan
  • 0
  • 0

Et allez encore un message mensonger et provoquant, 7500€ pour ça alors qu'EDF nous vend le courant le moin cher d'Europe la nuit et pour qu'elle durée de vie ce bar Up?

Laissez votre commentaire

Saississez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saississez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Le projet du nouvel aéroport Notre-Dame-des-Landes près de Nantes, vous êtes plutôt... (761 votants)
pour
contre
indifférent
 

Boutique