Habillage CCCA-BTP
 
pave biofib 2014-03-15
Actualité batiment : batirama.com
Articles  Produits  Chiffrage  Emplois  Formations 
ARTIDEVIS Autopub
Partager cette page de batirama.com sur facebook

 

Partager cette page de batirama.com sur twitter

 

Partager cette page de batirama.com sur linked in

 

|  

Ajouter batirama.com à vos favoris

 Favoris  |  

Ajouter batirama.com à vos favoris

 Votre panier  |  

Se déconnecter

 Se connecter   

Solaire thermique : attention aux prix trop élevés

Solaire thermique : attention aux prix trop élevés

Après une forte hausse en 2008, le marché européen du solaire thermique a marqué le pas en 2009, selon Observ’ER*. Quelque 4,2 millions de m2 ont été installés, soit près de 443 708 m2 de moins qu’en 2008. En France, l’enquête met le doigt sur la dérive tarifaire constatée et la formation des installateurs.


Articles qui devraient vous intéresser :
Energies renouvelables
Energies renouvelables
Energies renouvelables
Energies renouvelables
Chauffage ECS
Chauffage ECS
Industrie-Négoce
Industrie-Négoce

 

Selon EurObserv’ER, la surface annuelle des capteurs installés dans les pays de l’Union européenne en 2009 devrait atteindre près de 4,17 millions de m2 (équivalent à une puissance thermique de 2,9 GWth). Cette surface est inférieure de 9,6 % à celle installée en 2008. La superficie des capteurs solaires thermiques en fonctionnement dans l’Union européenne est de l’ordre de 32,6 millions de m2, soit une puissance de 22,8 GWth. Les parcs les plus importants sont ceux de l’Allemagne, de l’Autriche et de la Grèce. Chypre reste le premier pays en termes de surface par habitant avec 873,9 m2 pour 1000 habitants devant l’Autriche (517,1 m2 pour 1 000 habitants) et la Grèce (360,5 m2 pour 1 000 habitants). Le marché européen est resté en 2009 largement dominé par la technologie des capteurs plans vitrés. Ces derniers représentaient 86,6 % du marché européen, contre 9,8 % pour les capteurs à tubes sous vide et 3,6 % pour les capteurs non vitrés.

 

Dérive tarifaire


Cette enquête met aussi le doigt sur l’augmentation du prix des systèmes solaires en France, « en pleine ascension depuis plusieurs années, allongeant chaque année la durée d’amortissement des installations ». Le prix moyen d’un système de production d’eau chaude individuel de 4,6 m2 est passé de 5 290 €HT en 2005 à 6 817 € HT en 2008. « La hausse du prix des matières premières comme le cuivre ne peut à elle seule justifier une telle augmentation » souligne l’enquête. Mais, sans doute, le système d’incitation français (un crédit d’impôt de 50 % sur le coût du matériel, complété par des primes octroyées par les collectivités locales) a-t-il participé à la dérive tarifaire constatée.

 

Peu d'installateurs bien formés


L’autre problème d’origine structurelle relevée dans le rapport concerne la formation des installateurs, que ce soit sur le segment de l’individuel ou du collectif. Les professionnels bien formés ne sont pas actuellement assez nombreux pour accompagner sereinement la croissance de la filière. Ce qui a provoqué une multiplication de confre-références relevées par les professionnels mais aussi dans les médias.

 

Pas de retour à la croissance avant 2011


Le retour à la croissance du marché solaire thermique européen, attendu pour 2010, se fera attendre. La crise de l’euro et la volonté des états de contrôler les dépenses publiques expliquent ce retard, même si les marchés polonais et britanniques devraient continuer à croître. La France devrait, quant à elle, bénéficier de la croissance du marché collectif. En revanche, la relance du marché des particuliers demeure indécise, malgré un système d’aide très incitatif. Un retour à la croissance passera nécessairement par une diminution sensible des prix pratiqués, conclut l’étude.

*Observatoire des énergies renouvelables.

 

Source : batirama .com / F.L .

Publié le 08/06/2010
Batirama.com

Partager cette page de batirama.com sur facebook

 

Partager cette page de batirama.com sur twitter

 

 

Partager cette page de batirama.com sur linked in

 

Version Imprimable

Articles qui devraient vous intéresser

:
Energies renouvelables
Energies renouvelables
Energies renouvelables
Energies renouvelables
Chauffage ECS
Chauffage ECS
Industrie-Négoce
Industrie-Négoce
 
ARTIBAT 2014 juin à septembre top page

Commentaire

Ajouter un commentaire  
Votre commentaire
 
 
 * Pseudo :  
C'est sous ce nom que votre commentaire sera publié.
 * Email :  
Une alerte sera envoyée à cette adresse lors de la publication de votre commentaire.
 * Commentaire :  
Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.
 
 
batirama.com sur Facebook
Retrouvez nous sur ...
Actualités batiment
Le label RGE et l'éco-conditionnalité des aides publiques à la rénovation énergétique c'est ... (490 votants)
davantage de paperasse, ce n'est pas le moment !
une valorisation du savoir-faire des entreprises labellisées
un bon moyen de nous soutirer encore de l'argent alors que nous avons déjà fait nos preuves
l'espoir de voir disparaitre du marché les entrepreneurs incompétents ou peu sérieux
une usine à gaz, je n'y comprends rien !
 
Newsletter batiment
NEWSLETTER

Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
Actualités batiment
Articles
Les + commentés
Les + lus
Les + récents
pave biofib 2014-03-15
ARTIBAT 2014 juin à septembre