La version 1.3 du protocole Matter ajoute le monitoring des consommations énergétiques

Illustration sur l'arrivée de la version 1.3 du protocole Matter. © PP

Le 8 Mai dernier, la CSA (Connectivity Standards Alliance), l’association internationale qui développe les protocoles Matter et ZigBee, a annoncé la disponibilité de la version 1.3 du protocole Matter.




Matter, rappelons-le, est un protocole de communication comportant seulement une couche applicative et dépourvu de couche de transport des données. Les données au format Matter peuvent être transportées sur tout protocole de communication compatible TCP/IP : le Wifi, Ethernet, Thread, le protocole de communication sans fil compatible IPv6, le PoE (Power over Ethernet).

 

 

 

 

Matter 1.3 ajoute de nouvelles fonctions …

La CSA a promis deux ajouts par an, en moyenne, au protocole Matter. La "release" 1.3  disponible depuis ce printemps, à la fois ajoute des fonctionnalités et étend Matter à de nouveaux appareils domestiques. La version 1.3 s’accompagne d’un SDK (Software Development Kit) ou kit de développement logiciel pour les industriels qui veulent l'utiliser dans leurs appareils.

Côté fonctions, Matter 1.3 introduit des nouvelles possibilités de reporting des consommations d’énergie : mesures réelles et estimations pour la puissance instantanée, le voltage, le courant, … en temps réel et par périodes, aussi bien pour la consommation que pour la production d’énergie.

 

Les versions précédentes de Matter se sont intéressées au pilotage des luminaires et des sources d’éclairage. © PP

 

 

D’ailleurs au dernier salon Light + Building à Francfort, des industriels déployaient Matter, plutôt que DALI, pour le pilotage des luminaires en variation. © PP

 

 

 

Matter 1.3 prend désormais en charge la fonction de charge d’un véhicule électrique pour permettre quand et comment charger un véhicule électrique, avec début et arrêt manuel du chargement, ajustement du taux de chargement, ou bien spécification du kilométrage de charge qui doit être ajouté pour telle jour à telle heure, laissant la borne de charge piloter le processus en fonction de ces instructions, du coût de l’électricité, voire de son contenu carbone.

Matter 1.3 supporte désormais le management des consommations d’eau et le suivi de l’installation de distribution d’eau : détecteurs de fuite, détecteur de gel, de pluie, pilotage à distance de vannes motorisées, comptage et compteurs d’eau divisionnaires, etc.

 

 

 

 

… et la supervision de nouveaux types d’appareils domestiques

Matter 1.3 supervise et rapporte les conditions de fonctionnement des fours à micro-ondes : durée de cuisson, puissance de cuisson, type de fonctionnement (cuisson, dégel, etc.) et transmet des notifications (fin de cycle, cuisson achevée, etc). Les fours classiques et à chaleur tournante sont également supervisés. Si le four comporte plusieurs compartiments, chaque compartiment peut être supervisé indépendamment, les fours inclus dans une cuisinière électrique sont également supervisés : mode de fonctionnement (convection, chaleur tournante, grill, nettoyage par pyrolyse). Le four compatible Matter 1.3 envoie des notifications : préchauffage terminé, cuisson achevée, température atteinte, etc. Les plaques de cuisson, notamment à induction, sont, elles aussi supportées par Matter 1.3 avec toute la finesse de pilotage que permet leur régulation. Les hottes d’extraction sont aussi inclues dans les appareils supportés par Matter 1.3 qui pilote à la fois le débit d’extraction et l’éclairage et renvoie des notifications sur l’état des filtres.

Matter 1.2 pilotait déjà les machines à laver. Matter 1.3 ajoute le contrôle des séchoirs mécaniques : température, durée, début et fin de cycle, …

Matter 1.3 améliore sa compatibilité avec les téléviseurs, ajoutant l’affichage de messages à l’écran, l’envoi de messages par d’autres appareils compatibles Matter – détection de température, de pluie, d’intrusion, avertissement qu’un aspirateur robot est coincé, que la lessive ou le séchage est fini, etc. – et leur affichage à l’écran.

 

 

 

Warema utilise Matter pour le pilotage des ouvrants et des protections solaires en fonction des informations fournies par sa station météorologique : vitesse du vent, pluie, niveau de luminosité extérieure, …  © PP

 

 

 

 

De nouvelles possibilités de programmation

Matter 1.3 arrive avec plusieurs solutions de pilotage et de programmation. Tout d’abord, Matter gère désormais des scénarios qui peuvent embarquer de multiples appareils compatibles différents : l’éclairage, les volets et protections solaires, le chauffage, pièce par pièce, dans plusieurs pièces avec déclenchement volontaire ou automatique par un évènement. Les appareils compatibles sont désormais capables de stocker dans leur mémoire les scénarios auxquels ils participent. Ce qui accélère leur déclenchement.

Matter sait aussi maintenant regrouper de multiples ordres différents dans un seul message (command batching, en anglais), toujours dans le but d’accélérer l’exécution de ces commandes. Toutes les spécifications successives de Matter se trouvent ici.

La nouvelle version simplifie également la configuration de réseaux supportant Matter en Wifi ou sur Thread. Plusieurs spécifications antérieures sont mises à jour par la version 1.3, notamment le support des thermostats connectés, les serrures connectées, diagnostic des réseaux, etc.

La prochaine version de Matter sortira cet automne et devrait élargir les types d’appareils supportés. La CSA compte aujourd’hui 262 membres, dont 33 "promoteurs" parmi lesquels figurent tuya, Somfy, Signify (ex-Philips Lighting), Siemens, Schneider Electric, Samsung, Resideo (ex-Honeywell), Midea, LG, Legrand, Huawei, Haier, Assa Abloy et eve. On compte ensuite 12 « participants », dont A.O.Smith, l’eau chaude, et Kärcher. Puis viennent 217 « adoptants », dont capgemini, Geberit, Intuis, Guardian Glass, Lidl, Rehau, Wago, etc.

 

Plusieurs industriels européens, très investis dans des protocoles de communication antérieurs, comme Theben, mais aussi Siemens, proposent déjà des passerelles entre différents protocoles, dont KNX et le nouveau protocole Matter, sur Thread le plus souvent. © PP

 



Source : batirama.com Pascal Poggi

L'auteur de cet article

photo auteur Pascal Poggi
Pascal Poggi, né en octobre 1956, est un ancien élève de l’ESSEC. Il a commencé sa carrière en vendant du gaz et de l’électricité dans un centre Edf-Gdf dans le sud de l’Île-de-France, a travaillé au marketing de Gaz de France, et a géré quelques années une entreprise de communication technique. Depuis trente ans, il écrit des articles dans la presse technique bâtiment. Il traite de tout le bâtiment, en construction neuve comme en rénovation, depuis les fondations jusqu’à la couverture, avec une prédilection pour les technologies de chauffage, de ventilation, de climatisation, les façades et les ouvrants, les protocoles de communication utilisés dans le bâtiment pour le pilotage des équipements – les nouveaux Matter et Thread, par exemple – et pour la production d’électricité photovoltaïque sur site.
Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Newsletter
Produits


Votre avis compte
Êtes-vous impatient de voir Notre-Dame de Paris réouverte au public ? (99 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits