VM et Edycem poursuivent une croissance profitable et durable

VM et Edycem poursuivent une croissance profitable et durable

Les activités négoce de matériaux et béton du groupe Hérige mutent en douceur vers l’économie circulaire, pour une performance environnementale et sociale.



Chez VM, les flux de recyclage se mettent en place : les bennes de récupération de déchets du bâtiment sont présentes, anticipant l’entrée en vigueur de la REP-PMCB (Responsabilité Élargie du Producteur, Produits Matériaux Construction pour le secteur du Bâtiment).

 

Côté béton, la plate-forme bordelaise d’Edycem fournit déjà 20 % de granulats recyclés aux plus proches centrales à béton de l’enseigne ; une pratique qui sera étendue aux autres centrales en 2022 et 2023. Et Edycem propose des bétons bas carbone pour tous les besoins de la construction. Pas de doute, ces deux filiales du groupe Hérige sont tournées vers les usages de demain ; sans parler des importants changements intervenus ou à venir chez le fabricant de menuiseries industrielles AtlanteM, une autre grande activité d’Hérige.

 

 

Une mutation globale et réfléchie

 

 

Particulièrement présent dans le grand ouest, ce groupe familial a de grandes ambitions de progrès à l’horizon 2025, aussi bien du point de vue social qu’environnemental, tant au niveau des points de vente de son négoce historique, VM, qu’à celui de ses usines (de béton préfabriqué et de menuiseries), de ses centrales à béton et de ses plates-formes logistiques. Après une année 2021 exceptionnelle, Hérige annonce une nouvelle accélération en 2022 et entend figurer à terme parmi les acteurs clés qui participent activement à l’économie circulaire.

 

 

Benoît Hennaut, président du directoire d'Hérige : "Il est essentiel de donner du sens au travail de tous les collaborateurs, avec des projets porteurs au sein de chacune de nos activités. Nous voulons mener une politique RSE ambitieuse et incarnée à tous les niveaux, dans une stratégie de croissance profitable et durable." -© EJH

 

 

Négoce : les nouveautés de VM

 

 

La stratégie de renforcer l’activité bois, dans le cadre d’une RE 2020 qui favorise le recours à ce matériau, se traduit par le lancement à Bouguenais (Loire-Atlantique) d’un nouveau négoce de matériaux connecté au port de Nantes, qui permettra de développer l’activité bois en plus d’une activité carrelage importante. Parmi les 68 agences, deux sont pour le moment équipées d’un centre d’usinage bois pour réaliser des agencements intérieurs.

 

VM a par ailleurs déployé une offre biosourcée assez importante pour répondre à une demande qui émerge ces dernières années. "Nous sommes plutôt bien placés en Vendée, riche de grandes coopératives agricoles", note Benoît Hennaut, "nous sommes en train de nouer des partenariats pour commercialiser des isolants."

 

L’up cycling est aussi présent chez VM, comme en témoigne cette solution innovante, bientôt mise en avant dans les agences : une nouvelle gamme d’isolant en fibres d’aramide viscose, issu de la valorisation des tenues de pompiers en fin de vie.

 

 

Services : agir avec et pour les artisans

 

 

“Eco-solutions” est un élément essentiel développé pour renforcer les offres de service et de proximité en matière de rénovation. Des techniciens formateurs vont accompagner les artisans dans leur démarche de rénovation énergétique.

 

Cette mesure entre dans le cadre de l’accord intervenu en septembre 2021 entre Hérige et la Capeb, qui vise à accompagner les entreprises adhérentes dans leur démarche RSE, notamment pour réduire leur empreinte carbone et valoriser leurs déchets de chantier. Hérige proposera des actions d’information et de sensibilisation, des formations techniques et commerciales, des argumentaires et outils de vente adaptés aux entreprises artisanales, et ponctuellement offrira des promotions sur certains produits ou services contribuant à la transition énergétique du bâtiment, à la diminution de l’impact carbone et à l’économie circulaire (les éco-solutions de VM ; le béton bas carbone Vitaliss d’Edycem).

 

Autre priorité du groupe, l’accélération digitale se traduit notamment par le déploiement dans les espaces d’accueil clients carrelage d’un dispositif baptisé In Cube, qui permet, en entrant dans une sorte de boîte noire, de simuler en 3D l’effet d’un carrelage dans un intérieur et met en valeur les innovations du secteur.

 

 

VM en 2021 -© EJH

 

 

Edycem se lance dans le recyclage de granulats

 

 

Hérige se projette à la fois dans la décarbonation accélérée du béton et dans la capacité à recycler les gravats de déconstruction*. L’activité béton est donc en pleine mutation chez Edycem. "L’idéal serait de déconstruire et de reconstruire en réutilisant les gravats dans des bétons faits sur place pour limiter l’impact lié au transport", imagine Benoît Hennaut. Le groupe renforce sa position dans le bassin aquitain et développe son action en faveur de l'économie circulaire, notamment au travers de la production de granulats recyclés. L’intégration d’Audoin & Fils Bétons (31 salariés et un chiffre d'affaires de 12 millions d'euros), en mai dernier, complète la dynamique de croissance engagée chez Edycem et apporte dans son escarcelle trois nouvelles centrales et une plate-forme regroupant du négoce de granulats, du traitement d'inerte et une installation de lavage de granulats.

 

Cette entreprise étant basée à Mérignac (Gironde), Edycem démarre cette activité de recyclage d’abord dans ces trois centrales à béton proches de Bordeaux (à Mérignac, Lugon et Reignac), puis le dispositif sera étendu aux quatre centrales qu’il possédait déjà en Aquitaine et, à terme, à l’ensemble de ses sites.

 

 

Edycem en 2021 -© EJH

 

 

Stratégie bas carbone : les bétons de demain

 

 

Un autre signal fort de l’engagement du groupe en faveur de l’environnement est la construction de son siège EDY’FIX à Montaigu (Vendée) : 1 800 m² qui abriteront en septembre prochain les nouveaux bureaux et le laboratoire d’analyses qualité et développement produits d’Edycem. La construction utilise les bétons bas carbone Vitaliss, ce qui en fait la vitrine expérimentale de son savoir-faire (toutes les activités d’innovation sur les bétons spéciaux et décarbonés y seront regroupées) et permet de vérifier in situ l’adéquation de ces solutions qui affichent de moins 10 à moins 50 % d’empreinte carbone par rapport au béton standard (la RE 2020 demande -30%). "Nous souhaitons arriver à rendre les bétons bas carbone accessibles et en faire des produits standard dans le futur, ce qui n’est possible que par l’innovation", conclut Benoît Hennaut.

 

 

 

*Hérige devient actionnaire d’écominéro et Valobat, deux éco-organismes qui gèrent la collecte, le recyclage et la mise à disposition des déchets du bâtiment et des produits recyclés.


Source : batirama.com / Emmanuelle Jeanson

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
La Maçonnerie et la RE2020

Produits



Votre avis compte

Comptez vous mettre en place des mesures pour réduire votre consommation énergétique ? (17 votants)
Oui, c'est une urgence.
Non, on en fait déjà assez.
 

Articles

Agenda

Boutique


Guide d'application de la réglementation incendie

Assainissement autonome