La Ville de Paris avance mais n'atteint pas ses objectifs climats, selon un rapport

La Ville de Paris avance mais n'atteint pas ses objectifs climats, selon un rapport

La Ville de Paris a obtenu de "bons résultats" avec son premier plan Climat mais reste en retard sur ses objectifs, estime la chambre régionale des comptes (CRC) dans un rapport transmis le 20 mai à l'AFP.



Si les "bons résultats" obtenus entre 2004 et 2018 sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre (-20%) ou la promotion des énergies renouvelables dans le bouquet énergétique (de 10% à 18,4 %) "méritent d'être soulignés", ils restent "sensiblement" inférieurs aux objectifs fixés (25% pour les deux), juge la CRC.

 

La capitale "a intégré très tôt dans sa politique" la lutte contre le réchauffement climatique, mais elle a "pris beaucoup de retard sur la baisse de la consommation d'énergie, qui n'a été que de 5% hors transports entre 2004 et 2018 alors que l'objectif était de 25%", tancent les magistrats.

 

Le premier plan Climat adopté en 2007 est "à la peine sur la sobriété énergétique", soulignent-ils. La CRC souligne également que si le "rythme a été tenu" quant à l'effort de rénovation énergétique des logements sociaux (4 500 par an), la mairie doit "accélérer le rythme" de rénovation de l'ensemble des bâtiments si elle veut atteindre l'objectif du nouveau plan climat, adopté en 2018, de devenir une ville neutre en carbone en 2050, alimentée à 100% en énergies renouvelables.

 

"Les résultats nécessitent d'être améliorés par rapport à la trajectoire visée", reconnaît Anne Hidalgo dans sa réponse envoyée le 10 mai et jointe au rapport. L'élue socialiste souligne qu'avec son programme "éco-rénovons Paris", la Ville "n'est pas restée inactive" pour faire baisser les consommations d'énergie et qu'elle "n'est pas la seule à pouvoir agir en ce domaine".

 

Tripler les rénovations sur le privé avec le deuxième plan "éco-rénovons Paris"

 

Réagissant à la baisse "très insuffisante" des consommations d'énergie dans l'administration soulignée par la CRC, comparée à l'objectif de réduction de 30% en 2020, Mme Hidalgo répond que "la consommation des bâtiments municipaux est restée pratiquement stable" entre 2004 et 2013, alors que leur surface augmentait de près de 10%. "Nous avons fait 1 000 nouveaux équipements à Paris pour un total de 360 000 m²", plaide auprès de l'AFP l'adjoint (EELV) à la transition écologique Dan Lert, tout en reconnaissant que "le compte n'y est pas" quant à la sobriété énergétique.

 

Avec le deuxième plan "éco-rénovons Paris" présenté à l'été, l'élu écologiste entend "quasiment tripler le rythme des rénovations sur le privé par rapport à la précédente mandature", tout en augmentant la cadence dans les logements sociaux. "L'administration parisienne est responsable de 1% des émissions", affirme l'adjoint, qui réclame "la mobilisation de tous les acteurs économiques du territoire" pour la sobriété énergétique. Malgré une réduction de 34% des émissions de gaz à effet de serre, via une politique résolument anti-voiture, "c'est vrai qu'on doit accélérer pour atteindre nos objectifs en 2030", dit encore M. Lert.



Source : batirama.com / Photo © Walkerssk - Pixabay

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits



Votre avis compte

Comptez vous mettre en place des mesures pour réduire votre consommation énergétique ? (79 votants)
Oui, c'est une urgence.
Non, on en fait déjà assez.
 

Articles

Agenda

Boutique

Isolation intérieure des bâtiments

Sécurité et prévention sur les chantiers