Weber : un nouveau site de production dans l’Ouest

Weber : un nouveau site de production dans l’Ouest

En service depuis un an, la nouvelle usine de production de mortiers industriels de Weber (groupe Saint-Gobain), installée à Château-Thébaud en Loire-Atlantique, vient d’être inaugurée.





 

« Produire et distribuer l’ensemble de ses solutions au plus près de ses clients » : telle était la motivation de Weber, acteur mondial majeur des mortiers industriels, colles et joints de carrelage, pour édifier ce site sur 4,5 hectares qui a coûté 10 millions d’euros.

 

La nouvelle usine Weber est composée d’une tour solitaire de 40 mètres de hauteur, d’un bâtiment de production, de locaux administratifs et d’un bâtiment logistique. Ce dernier se démarque d’ailleurs par sa singularité…

 

Entièrement modulaire et « cinq fois moins cher qu’un bâtiment industriel classique » selon le responsable du site, cet ouvrage de 2 100 m2, conçu par l’entreprise Spaciotempo, est pourvu d’une toiture translucide surpressée, favorisant l’éclairage naturel.

 

Une démarche de proximité

 

« Dans l’Ouest, Weber était déjà implanté à Saint-Jacques-de-la-Lande (Ille-et-Vilaine) et à Dissay (Vienne), rappelle Denis Michel, directeur général de Weber France, mais ces sites étaient trop distants. »

 

Avec sa nouvelle usine, l’un des cinq plus gros sites de fabrication Weber en France, l’entreprise du groupe Saint-Gobain couvre désormais les départements de la Vendée, de la Loire-Atlantique, du Maine-et-Loire et le sud du Morbihan.

 

Weber renforce ainsi sa présence dans une zone de chalandise de plus de 100 kilomètres pour servir au mieux « les négoces, les entreprises et les artisans du bâtiment ». « Il était important pour nous de s’installer près de Nantes car ce marché est dynamique », explique Denis Michel.

 

Une stratégie de proximité qui s’avère être un véritable gain de temps pour l’artisan désormais en mesure de s’approvisionner sur place ou de se faire livrer sur le chantier. « Une proximité avec l’usine, réduisant les transports, également synonyme de disponibilité des produits. » Et d’une meilleure compétitivité…

 

Une usine polyvalente

 

D’une capacité annuelle de production de 120 000 tonnes, cette usine de 15 salariés totalement automatisée fonctionne depuis un an. Les locaux administratifs, eux, viennent tout juste d’être livrés.

 

« Elle produit et distribue aujourd’hui l’intégralité des gammes façade et colles à carrelage, explique Denis Michel. Demain, elle produira l’ensemble de notre offre, avec l’arrivée de la gamme sols dès la fin de l’année. »

Et le directeur général de conclure : « Pour une flexibilité plus grande, nous avons aussi anticipé la possibilité d’ouvrir une seconde ligne de production en complément de celle déjà en place et de l’unité de mise à la teinte pour revêtements pâteux ; tout cela étant lié aux évolutions des marchés. »

 

Source : batirama.com / Delphine Després

 

 

Un projet durable

 

Les bâtiments administratifs et industriels du nouveau site Weber jouissent de nombreuses solutions constructives Saint-Gobain, choisies dans une logique de développement durable.

 

Ainsi, dans un souci de performance énergétique et pour limiter d’impact des activités sur l’environnement, plusieurs dispositifs ont été mis en place : récupération des eaux de pluies, récupération de l’énergie des compresseurs, isolation thermique par l’extérieur du bâtiment administratif, puits canadien pour réguler la température des locaux administratifs...

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits



Dernière revue

BTR N° 498 - Aout / Septembre 2021

   

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (900 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique

Garde-corps de bâtiments