Point. P bâtit une agence sur pilotis et vertueuse en bords de Seine

Point. P bâtit une agence sur pilotis et vertueuse en bords de Seine

La nouvelle agence parisienne de Point.P située sur les quais de Seine a dû s’adapter à un environnement contraignant avec des risques de crue. C’est aussi un point de vente vertueux.





photo : L'agence Point du Jour a été conçue pour être économe en énergie et répondre à des normes au-dessus de la RT2012. Une performance qui s’inscrit dans le programme interne d’efficacité énergétique du parc immobilier de Saint-Gobain : Care :4 soit 80 KwhEP/m2SRT/an.

 

Point.P, enseigne de Saint-Gobain distribution Bâtiment France, a ouvert en début d'année sa 4e agence* sur les quais de Seine. Deux ans après l’inauguration de l’agence Point.P sur le Quai de Javel, le groupe a pu ouvrir, en dépit des difficultés, (crise sanitaire oblige) un nouveau point de vente situé au 27 Quai Saint-Exupéry.

 

En réalité, un peu plus en amont, un ancien point de vente existait préalablement. Mais il a dû être démonté et reconstruit afin de répondre aux exigences du projet de réaménagement des bords de Seine, en collaboration avec Haropa - ports de Paris.

 

Il a pris place sur une ancienne centrale à béton (Lafarge) et arbore le même profil architectural que l’agence du Quai de Javel : le cabinet d’architecte Elisabeth Veit a de nouveau été sollicité pour opérer la refonte de cette agence. On y retrouve la sobriété de l’acier auto-patiné et l’élégance du bois utilisé sur la façade à claire voie, des matériaux sobres qui se fondent dans le paysage fluvial. A noter enfin 500 m2 de toiture végétalisée sur l’agence.

 

 

Le site situé en zone inondable doit pouvoir subir les crues de la Seine, ce qui explique le stockage des matériaux sur les rayonnages métalliques, matériaux qui peuvent être davantage réhaussés si besoin

 

Risques de crue : un bâtiment bâti sur pilotis

 

Le bâtiment a été bâti sur pilotis en raison de la proximité de la Seine et des risques d’inondation. Ainsi, le libre-service prend place à l’étage, sur 390 m2 et offre une vue imprenable sur la Seine, pour les clients et les collaborateurs. Sous ce libre-service, un espace de stockage de 1200 m2 a été aménagé et permet de mettre au sec les produits grâce à des rayonnages métalliques surélevés.

 

En cas de forte crue annoncée, l’agence commande des parpaings qu’elle utilise afin de surélever une autre partie du stock, située un peu plus loin, et composé de matériaux bois et acier, etc...

 

Quant au libre-service, il déploie le concept « Point.P Express » qui avait été lancé par le groupe en 2018. Ce concept destiné à répondre à la demande des clients urbains pressés reprend l’offre du catalogue dédié (environ 4000 références en stock destinées à répondre aux besoins des chantiers de rénovation).  

 

 

Sous le libre-service de 390 m2, un espace de stockage de 1200 m2 a été aménagé qui permet de mettre au sec les produits grâce à des rayonnages métalliques surélevés.

 

Une démarche visant à limiter l’Impact environnemental

 

Avec cette nouvelle agence, Point P a également mis en oeuvre sa démarche Evoluvert : elle consiste à réduire les émissions de CO2 à toutes les étapes, du transport des matériaux de l’amont à l’aval (approvisionnement des bases logistiques, distribution de matériaux vers les agences et livraison des clients sur les chantiers).

 

Ainsi, les matériaux, sable, gravier, ciment, etc…sont livrés via le transport fluvial : c’est la péniche Freedoom (appartenant à Point.P) qui assure toutes les livraisons de l’agence de Point du Jour, ce qui représente près de 3800 tonnes et 90 % des approvisionnements. Objectif de l’enseigne : effectuer un report modal de 150 000 tonnes pour l’année 2022 (contre 92 000 tonnes en 2019 sur l’ensemble du dispositif fluvial ports de Paris).

 

A noter que la péniche Freedom récupère aussi les palettes consignées et les déchets de chantier repris par les agences Point.P. Un partenariat mis en place avec la société Ecodrop permet de traiter les déchets de 2500 chantiers dans la région.

 

Pour les autres livraisons en camions, l’enseigne dispose de 44 camions GNV qui desservent Paris intramuros et la petite couronne (les livraisons sur chantier représentent 25 % de l’activité). Enfin, la nouvelle agence s’est entièrement équipée de chariots élévateurs électriques silencieux et qui n’émettent pas de gaz à effet de serre.

 

 

 L’agence propose à ses clients une borne avec un compresseur et un aspirateur, mais aussi une borne de recharge pour les véhicules électriques

 

Accueil du client dès 6h30 à l’agence Point du Jour

 

Le client parisien, c’est à dire le professionnel du bâtiment, est en effet pressé et il a l’habitude de se lever très tôt pour éviter les bouchons ; L’agence a donc décidé d’ouvrir ses portes dès 6h30 en continu, et sans fermeture pendant la pause déjeuner.

 

Un système Click &Collect permet de retirer les produits en agence, rapidement après la commande ligne. A noter également, la mise en place du service Instaply. Lors d’un appel téléphonique à l’agence, une question est posée en retour par SMS au client. La réactivité est devenue le maître mot du point de vente.

 

Afin que le client gagne encore du temps, le programme « Fast » a été déployé au sein de l’agence parisienne, à l’instar des 200 plus grosses agences de l’enseigne. Il consiste à réorganiser la cour des matériaux (« colonne vertébrale d’une agence » selon Point.P) en revoyant les zonages, la signalétique,… pour rendre plus rapide la livraison de matériaux aux clients. Une politique de services qui devrait satisfaire les entreprises soumises à de fortes contraintes de temps.

 

 

Le libre-service déploie le concept « Point.P Express » qui avait été lancé par la filiale de Saint-Gobain en 2018. 4000 références sont disponibles et surtout bien visibles grâce à des gondoles basses à l'entrée et des gondoles hautes au fond du point de vente.

 

 

Dans le libre service, un large panneau sur un mur recense les divers matériaux d’isolation avec leurs prix, en partant des plus classiques à base de laine minérale jusqu’aux moins connus (métisse, ouate de cellulose, fibre de bois) avec indication des prix.

 

 

*Bercy, Port National, Javel et Point du jour

 

             

Pénurie de matériaux : situation calme pour l’acier et vigilance pour le bois

 

 

« Nous avons eu très peur en ce qui concerne les produits acier mais nos capacités de stock ont été multipliés » explique Nicolas Godet, nouveau directeur général de Point.P (en photo ci-dessus).

 

En effet, la pénurie de matériaux et la hausse des coûts ont surtout impacté deux types de produits chez les négociants dits généralistes : l’acier (dont le prix à la tonne a triplé en quelques mois) et le bois, victime de son succès et massivement exporté en Chine. Résultat : la forte demande liée à la reprise mondiale, post-Covid, a déstabilisé ces filières et créer des risques de ruptures dans l’approvisionnement.

 

« Pour l’acier, et en dépit des hausses de prix, la situation s’est stabilisée depuis deux mois » reprend le directeur général. Hélas, il n’en est pas de même pour le bois. « Nous fonctionnons en flux tendu pour les produits bois, essentiellement les panneaux » souligne Nicolas Godet.

 

En effet, dès que l’agence reçoit une livraison, les panneaux repartent à destination des chantiers en attente. « Nous livrons une bataille pied à pied avec nos fournisseurs pour obtenir ces matériaux » reprend le directeur général.

 

Autre solution possible : l’entraide entre les 72 agences du réseau Ile-de-France qui permet de faire circuler les produits en fonction des attentes des clients. Quant aux hausses de prix, elles sont contrôlées, affirme le responsable de l’enseigne : « nous négocions au mieux les hausses de prix avec nos fournisseurs afin de les répercuter de la manière la plus juste et minime possible »  termine Nicolas Godet qui ajoute : « La stratégie prix est sensible en raison des répercussions qu’elle peut avoir sur l’avenir »

 


Source : batirama.com/ Fabienne Leroy

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits



Dernière revue

BTR N° 496 - Avril / Mai 2021

   

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (791 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique