Travaux de Grand Paris Express : des rails pas comme les autres

Travaux de Grand Paris Express : des rails pas comme les autres

Le chantier du Grand Paris Express entre dans une nouvelle phase de travaux avec la mise en oeuvre des systèmes de transport, symbolisée par la pose des premiers rails dans l’arrière-gare de Noisy-Champs.






Photo ©Société du Grand Paris / Gérard Rolando

 

Cette étape marque le début du basculement des travaux de génie civil (matérialisés par le creusement des tunnels et la construction des gares) vers l’installation des équipements des tunnels.

 

Pourn mémoire, depuis février 2020, les équipes du groupement Coral, composé de Colas Rail (mandataire) et Alstom (co-traitant), ont posé 1 800 mètres de rails et traverses sur 4 voies dans l’arrière-gare de Noisy Champs, ainsi que les communications croisées permettant les retournements des métros dans l’arrière-gare.

 

En novembre, ces équipes de pose de voies poursuivront leur activité à Champigny sur la voie de raccordement entre la ligne 15 Sud et le futur centre d’exploitation et maintenance. Sur le site de Noisy-Champs, elles laisseront la place aux travaux d’installation de la caténaire rigide, puis aux travaux d’équipements linéaires du tunnel (colonnes sèches, chemins de câble …).

 

Rappelons que les travaux de génie civil de l’arrière-gare de Noisy-Champs ont été réalisés par Léon Grosse. Les parois moulées ont été effectuées de janvier à septembre 2017. Le creusement de l’ouvrage et la construction des dalles se sont déroulés de juin 2017 à mai 2019. Le chantier a été mis à disposition du groupement Coral en septembre 2019 pour permettre le début des travaux relatifs aux systèmes de transports au début de l’année 2020.

 

Les rails du Grand Paris Express: des traverses spécifiques

 

Les lignes 15, 16 et 17 sont équipées de rails 60 kg/m composés d’un alliage de plusieurs métaux dont principalement de l’acier. Le rail est acheminé sur site sous forme de « barres élémentaires » de 18 mètres de long. Ces barres sont soudées entre elles dans le tunnel pour former un long rail soudé, qui permet l’atteinte de vitesses importantes (jusqu’à 110 km/h pour le Grand Paris Express).

 

Les traverses qui supportent le rail sont spécifiquement conçues pour le Grand Paris Express. Elles reposent sur un tapis résilient dont la fonction anti-vibratile permet d’atténuer les bruits et vibrations causés par le passage des trains. La traverse est contenue dans une coque insérée dans le béton de voie, ce qui facilite son remplacement dans la durée. L’utilisation de traverses anti-vibratiles et de longs rails soudés garantissent le confort des voyageurs et optimise la maintenance de l’infrastructure.

 

Au total, 23 marchés système dits « géographiques » représentant un montant de 1,7 Md€ sont nécessaires, au niveau de l’ensemble du Grand Paris Express, pour poser les équipements voie et caténaire, permettre la distribution électrique haute tension des utilités des gares, tunnels et ouvrages annexes, l’alimentation de la ventilation et le désenfumage des tunnels, ainsi que la traction des trains. A ce jour, 10 marchés ont été attribués pour un montant de 738 millions d’euros, dont 5 marchés de pose de voie ferrée et caténaires sur les lignes 15 Sud et 16.

 


Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (185 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans