Bois, photovoltaïque et pompes à chaleur à BePositive 2019

Bois, photovoltaïque et pompes à chaleur à BePositive 2019

Le salon BePositive s’oriente de plus en plus franchement vers les Energies Renouvelables et le stockage d’électricité, lié à l'autoconsommation.



Du 13 au 15 février à Lyon, le salon BePositive a prouvé que l’intérêt demeure fort pour les solutions mettant en œuvre des Energies Renouvelables (ENR). Le contexte économique et technique change et les offres des exposants évoluent avec lui. Il y a deux ans, par exemple, il était surtout question de revente de l’électricité photovoltaïque. Cette fois-ci, on ne parle plus que d’autoconsommation.

 

Les exposants sentent une demande croissante pour des installations photovoltaïques accompagnées de stockages d’électricité en maison individuelle. Côté générateurs de chaleur, les pompes à chaleur et les chaudières bois se font beaucoup plus remarquer que les chaudières gaz.

 

Stockage d’électricité domestique et tertiaire

 

On comptait à BePositive une bonne quinzaine d’offres de stockage d’électricité, destinées aussi bien aux maisons individuelles qu’au tertiaire. Pour la première fois apparaissent des solutions intégrées, combinant production photovoltaïque, stockage et chargement de véhicules électriques. 

 

Solarwatt, par exemple, propose ses modules photovoltaïques bi-verre Vision mono- et polycristallins, atteignant des puissances nominales de 280 à 300 Wc et garantis 30 ans avec 87% de la puissance nominale au bout de la 30e année, ses automates EnergyManager pour l’optimisation de l’autoconsommation PV, disponibles en version Pro pour un montage au tableau électrique ou en version X, façon routeur internet pour les clients domestiques, ses stockages d’électricité modulaires MyReserve affichant un rendement de 99,2% et des capacités de 2,4 à 60 kWh et de multiples onduleurs sourcés chez SMA, Fronius, Huawei, Steca, Kamase ou SolarEdge.

 

SolarEdge, notamment, présentait sa solution résidentielle domestique complète avec l’onduleur SolarEdge conçu pour le chargement des véhicules électriques, son stockage StoreEge et une gamme d’onduleurs pour le tertiaire allant jusqu’à 100 kW.

 

 

Une bonne quinzaine d’offres de stockage d’électricité, destinées aussi bien aux maisons individuelles qu’au tertiaire, étaient présentes sur le salon

 

330 Wc est la nouvelle puissance normale pour les panneaux photovoltaïques

 

Depuis plusieurs années, la puissance des panneaux PV a tendance à croître. Cette année à BePositive, tous les fabricants montraient des panneaux de plus de 300 Wc pour 60 cellules. LG Solar, par exemple, propose des panneaux dont la densité surfacique atteint 330 à 370 Wc par panneau. Ce qui donne des panneaux d’une puissance de 420 Wc pour 72 cellules, avec une garantie de 89,6 à 92%  de la puissance nominale au bout de la 25eme année.

 

LG Solar – la seule marque de panneaux photovoltaïque connue du grand public en France – veut d’ailleurs devenir numéro 1 sur le marché français. Ce ne sera pas sans difficultés, plusieurs autres marques, dont Q Cells affichent la même ambition. Q Cells montrait justement sa nouvelle gamme de panneaux Q.Peak DUO-G5 formés de demi-cellules avec une technologie à 6 bus bars. Ils atteignent 330Wc avec un rendement de 19,9%, une puissance garantie à 85% au bout de 25 ans et une variation de puissance face à l’élévation de température de seulement 0,37%/K. Le français RECOM-SILLIA présentait sa série 72M, atteignant 360 à 380 Wc, avec des rendements de 18,52 à 19,54%.

 

 

 

 

Les principaux fabricants mondiaux de panneaux solaires photovoltaïques étaient présents à BePositive et les panneaux atteignent ou dépassent 300 Wc pour 60 cellules. En 2018, les prix des panneaux ont encore baissé et les meilleurs panneaux de haute puissance se vendent moins de 40c€ HT/Wc.

 

Bois : les pellets se développent, mais les bûches résistent

 

La plupart des constructeurs de chaudières bois ont mis en avant leurs nouveaux générateurs à pellets. Ökofen pousse même jusqu’à la condensation bois et revendique le plus haut rendement du marché français avec sa chaudière domestique Pellematic Condens, modulant de 3 à 18 kW et affichant un rendement de 107,3%.

 

Pour les chaufferies, Ökofen proposait les Pellematic Maxi Condens de 25 à 256 kW. Il dévoilait aussi à BePositive, sa collaboration avec le français DualSun. La chaudière Pellematic Smart XS-e Dual associe une chaudière hybride granulés + solaire à des panneaux solaires hybrides thermiques et photovoltaïques de DualSun.

 

Résultat : 3 à 18 kW thermique et 0,84 à 1,1 kWc électrique. C’est le haut de gamme ENR : bois + solaire thermique + solaire photovoltaïque. Pour une clientèle rurale qui « fait son bois », d’autres fabricants, comme les chaudières Perge, défendent la chaudière à bûches, une solution éprouvée avec des générateurs extrêmement fiables et durables.

 

 

La plupart des constructeurs de chaudières bois ont mis en avant leurs nouveaux générateurs à pellets.
 

Pompes à chaleur R22 et hybrides

 

Pour sa clientèle rurale qui veut moderniser ses équipements, Perge a développé une nouvelle pompe à chaleur hybride fioul ou gaz. Cette nouvelle PAC associe une unité extérieure full inverter de 8, 10 ou 12 kW à un module hybride intérieur avec module hydraulique et appoint par chaudière fioul ou gaz bas NOx de 24 ou 32 kW et évacuation par cheminée ou par ventouse.

 

La régulation se charge du pilotage des deux générateurs en maximisant leurs rendements respectifs. Le volume du module hydraulique (50 l), ajouté à celui de la chambre de mélange de la chaudière (50 l) évitent l’installation d’un ballon tampon. Le rendement selon la Directive ecoConception atteint Etas = 120%.

 

Le module pompe à chaleur est fabriqué par le français Airmat et fonctionne au R32. Daikin, pour sa part, montrait sa nouvelle pac Altherma pour l’existant. Air/eau « hydro-split », fonctionnant au R32 et fournissant jusqu’à 60°C de température de départ. Disponible en 11, 14 et 16 kW, elle offre une liaison en eau entre la pac extérieure et le module hydraulique intérieur. Elle assure chauffage et production d’eau chaude sanitaire avec rafraîchissement en option.

 

Pour sa clientèle rurale qui veut moderniser ses équipements, Perge a développé une nouvelle pompe à chaleur hybride fioul ou gaz.

 

Source : batirama.com / Pascal Poggi

 

 

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.

 

 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Covid-19 : les entreprises du BTP doivent-elles poursuivre leur activité malgré l'épidémie ? (1424 votants)
Oui
Non
 

Boutique

Le petit dicobat