Royal lance deux nouveaux appels d'offres pour le photovoltaïque

Royal lance deux nouveaux appels d'offres pour le photovoltaïque

Ségolène Royal a désigné les premiers lauréats d'un appel d'offres pour des centrales photovoltaïques au sol et annoncé le lancement de deux nouveaux appels d'offres solaires.


La première période de candidature d'un appel d'offres d'un total de 3.000 mégawatts (MW) pour le développement d'installations au sol de grande puissance a permis de désigner 79 projets lauréats, qui se partageront 500 MW et bénéficieront d'un complément de rémunération, générant un investissement total de 460 millions d'euros.

 

"Le prix moyen pour les grandes centrales photovoltaïques au sol est de 62,5 euros par mégawattheure (MWh), ce qui traduit la baisse rapide des prix du photovoltaïque", a indiqué Mme Royal. "Plus de 60% d'entre eux se sont engagés à l'investissement participatif et bénéficieront d'une prime majorée de 3 euros/MWh", a-t-elle ajouté.

 

Au total, six périodes de candidatures de 500 MW sont prévues sur trois ans, de 2017 à 2019, la deuxième d'entre elles étant programmée pour mai prochain.

 

Tripler la puissance du parc PV d'ici à 2023

 

Dans la loi sur la transition énergétique votée en 2015, la France s'est fixé comme objectif de tripler la puissance du parc solaire photovoltaïque d'ici à 2023 pour atteindre une fourchette située entre 18.200 et 20.200 MW.

 

Ségolène Royal a par ailleurs annoncé le lancement d'un appel d'offres pluriannuel pour des projets de production d'électricité en autoconsommation, représentant un volume total de 450 MW, dont la première période de candidature se terminera en septembre.

 

Un appel d'offres national pour le développement de projets d'autoconsommation avait déjà été lancé en 2016. Soixante-deux lauréats ont été désignés à l'issue de la deuxième période de candidature.

 

Consolider la filière photovoltaïque française

 

La ministre a aussi dit avoir publié un appel d'offres portant sur 210 MW d'installations solaires innovantes, notamment la route solaire et l'agrivoltaïsme (projets solaires associés à des productions agricoles). La première période de candidature doit se clôre en septembre également.

 

Ces deux nouveaux appels d'offres vont "consolider la filière photovoltaïque française et inscrire notre pays dans l'élan mondial que connaissent aujourd'hui les énergies renouvelables.

 

Les acteurs français, confortés par un marché national dynamisé, vont amplifier leur développement international", s'est félicité Jean-Louis Bal, président du Syndicat des énergies renouvelables (SER).



Source : batirama.com / AFP

Articles qui devraient vous intéresser

1 Commentaire


platine
  • par Fred
  • 1
  • 0

A de tels niveaux de prix, on va surement voir des choses intéressantes dans les années qui viennent ! En Allemagne il y a déja des appels d'offre qui partent à moins de 54 € le MWh. Comme tout cela baisse en moyenne de 12% par an, le marché de l'énergie va beaucoup bouger.

Laissez votre commentaire

Saississez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saississez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Le projet du nouvel aéroport Notre-Dame-des-Landes près de Nantes, vous êtes plutôt... (1116 votants)
pour
contre
indifférent
 

Boutique