NF DTU 32.3 – Construction ossatures en acier maisons et bâtiments résidentiels

NF DTU 32.3 – Construction ossatures en acier maisons et bâtiments résidentiels

Retrouvez ci-dessous toutes les informations relatives au NF DTU 32.3 – Construction d’ossatures en acier pour maisons et bâtiments résidentiels



Domaine d’application

 

Le NF DTU 32.3 « Construction d’ossatures en acier pour maisons et bâtiments résidentiels » donne les spécifications de mise en œuvre d’ossatures et d’éléments de structure en acier (supports de murs, planchers et toitures) destinés aux constructions répondant aux critères suivants :

  • Localisation : toutes les zones climatiques ou naturelles de France ;
  • Hauteur totale : inférieure ou égale à 20 m ;
  • Présence de locaux à faible ou moyenne hygrométrie :
    • Maisons unifamiliales isolées ou jumelées/en bande jusqu’à R+1+combles ;
    • Bâtiments d’habitation collectifs jusqu’à R+3+combles ;
    • Locaux d’activités et de bureaux jusqu’à R+3+combles, hors ERP ;
  • Compatibilité de déformation entre ossature et autres corps d’état vérifiée.

 

Le NF DTU 32.3 vise les structures :

  • réalisées à partir de profils en acier laminés à chaud ou formés à froid et assemblés entre eux à l’aide de connections soudées, boulonnées, rivetées ou vissées ;
  • auto-stabilisées par palées articulées en croix de Saint-André ou par portiques.

 

Il ne traite pas, notamment :

  • des kits de construction métallique ou des modules tridimensionnels relevant des ETAG 23 et 25 ;
  • des structures de plancher sur vide sanitaire ;
  • des ossatures et éléments de structure destinés aux locaux à ambiance agressive, aux ERP, aux établissements industriels, etc. ;
  • etc.

 

La version en vigueur de ce NF DTU, à la publication de cette fiche, est celle de septembre 2015.

 

Matériaux visés

 

Les exigences que doivent respecter les matériaux nécessaires à la construction d’ossatures en acier pour maisons et bâtiments résidentiels (éléments de structure en acier, tôles et bacs métalliques autoportants, matériaux d’étanchéité des joints, matériaux de fixation, etc.) sont précisées dans la partie 1-2 « Critères généraux de choix des matériaux » du NF DTU 32.3.

 

Mise en œuvre : l’essentiel


Un Document Technique Unifié étant, avant tout, un document type pour la réalisation de travaux spécifiques, cette fiche se concentrera à donner les spécifications de mise en œuvre des ossatures en acier pour maisons et bâtiments résidentiels.

 

Conception et dimensionnement

Cette partie fait l’objet de l’article 5 de la partie 1-1 « Cahier des clauses techniques types » du NF DTU 32.3. Elle traite notamment :

  • des prescriptions relatives aux assemblages ;
  • de la justification des ouvrages ;
  • de la protection des ouvrages de structure ;
  • du dossier d’exécution.

 

Elle est complétée d’un mémento à destination des maîtres d’ouvrage, le FD DTU 32.3 P3, qui constitue un document à part entière, en complément des parties 1-1 « Cahier des clauses techniques types » et 1-2 « Critères généraux de choix des matériaux » du NF DTU 32.3.

 

Ce mémento donne notamment des indications sur des dispositions complémentaires recommandées pour la conception et la mise en œuvre :

  • des ouvrages de fondation ;
  • des ouvrages d’enveloppe et de partition ;
  • des équipements techniques.

 

Fabrication des éléments de structure

La fabrication des éléments de structure fait l’objet de l’article 6 de la partie 1-1 « Cahier des clauses techniques types » du NF DTU 32.3. Cette partie traite, en particulier, des spécifications que les éléments de structure doivent respecter en termes :

  • d’épaisseur ;
  • de dimensions et tolérances pour les profilés laminés et reconstitués soudés ;
  • de dimensions pour les profils formés à froid.

 

Conditions préalables à la réalisation des travaux

Les conditions préalables à la réalisation des travaux sont données dans la partie 2 « Cahier des clauses administratives spéciales types » du NF DTU 32.3 et précise, notamment, les lots qui doivent être réalisés avant mise en œuvre des ossatures en acier, et en particulier :

  • les fondations nécessaires à la mise en œuvre des ossatures en acier ;
  • les passages des canalisations d’évacuation et des fourreaux de pénétration ;
  • les enduits hydrofugés verticaux sur les ouvrages de soubassement ;
  • les refends porteurs et autres ouvrages de maçonnerie prévus dans les documents particuliers du marché ;
  • les aires d’accès et de stockage ;
  • etc.

 

Mise en œuvre

Avant mise en œuvre des éléments de structure en acier, l’entreprise doit vérifier la conformité des dimensions réelles du soubassement aux documents particuliers du marché.

 

  • Mise en œuvre des parois verticales

Deux techniques peuvent être utilisées pour la mise en œuvre des parois verticales :

  • technique « poteaux-poutres » : dans cette configuration, l’ossature des baies doit être porteuse et assurer la résistance aux charges verticales ;
  • technique colombage « plateforme » et « rideau » : dans le premier cas, le mur d’étage repose sur l’ossature de plancher (cette dernière étant en appui sur le mur de l’étage inférieur) et dans le second cas, le mur d’étage repose sur le mur d’étage inférieur contre lequel la structure du plancher est adossée.

 

Quelle que soit la méthode de mise en œuvre choisie, chaque élément de structure de mur ou de cloison porteuse doit être assemblé de manière continue à l’aide d’un chaînage horizontal périphérique.


Les fixations d’assemblage des ensembles structuraux de mur doivent être correctement dimensionnées afin d’équilibrer les efforts horizontaux et verticaux.

 

  • Mise en œuvre des ossatures de plancher

Quelle que soit la méthode de mise en œuvre des parois verticales (voir ci-avant), les planchers doivent être plans et continus. Ces derniers peuvent être de trois types :

  • sur dalle en béton coulé sur un coffrage par bacs métalliques collaborants ou pas ;
  • sur bacs métalliques support de planchers secs ;
  • sur panneaux à base de bois support de planchers secs.

 

Le solivage peut être :

  • métallique : dans ce cas, le support du plancher (panneaux à base de bois ou tôles métalliques) doit être fixé à chaque solive à l’aide de vis autoperceuses à ailettes de diamètre et longueur adaptés. Leur espacement doit être au plus de 15 cm en rive et au plus de 50 cm en partie courante ;
  • en bacs métalliques : cette disposition est soumise à une procédure d’évaluation. Le plancher en panneaux à base de bois doit être mis en œuvre conformément au NF DTU 51.3. L’espacement entre les vis de fixation ne doit pas dépasser 30 cm en partie courante et 15 cm en rive.

 

Tolérances

Les principales tolérances de mise en œuvre des parois verticales à respecter sont données dans le tableau ci-dessous :

 

  Tolérance admise

Verticalité (faux-aplomb sur une hauteur d’étage)

 ≤ 5 mm

Désaffleurement entre éléments de structure de mur adjacents

 ≤ 3 mm

Planéité sous la règle de 2 m entre deux éléments de structure de mur superposés de part et d’autre d’un plancher

< 5 mm

Tolérances dimensionnelles des façades du bâtiment, sur 10 m (longueur, largeur et équerrage)

 ± 10 mm


N.B. : Cette fiche rapporte l’essentiel du NF DTU 32.3. Elle ne se substitue en aucun cas à ce document normatif. Pour tout complément souhaité sur ce type de mise en œuvre, consultez le NF DTU disponible auprès de l’AFNOR ou du CSTB.
 

Articles qui devraient vous intéresser

1 Commentaire


- -
  • par Fareza
  • 0
  • 0

C'est cool.

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Le secteur du bâtiment irait mieux depuis quelques mois, qu'en pensez-vous ? (2187 votants)
Oui, la reprise est bien là, les carnets de commandes se remplissent à nouveau
Non, le contexte économique reste très défavorable
Il est trop tôt pour se prononcer