COP21 : quand le Bâtiment agit pour le Climat

COP21 : quand le Bâtiment agit pour le Climat

Alors que la France accueille la 21e conférence sur le climat, le secteur du Bâtiment, lui, ne baisse pas les bras, face aux défis du climat… et tient à le rappeler.





Les organisations professionnelles profitent de la COP21, actuellement en cours, pour rappeler leurs actions et initiatives favorables à l’environnement et à la lutte contre le réchauffement climatique.

 

Ainsi, l’UPA qui a publié un ouvrage (Mobilisation pour le climat), souligne que la pédagogie et l’exemplarité sont les meilleurs outils pour diffuser et multiplier les bonnes pratiques en matière de développement durable, au contraire des décisions coercitives et réglementations en tous genres.

 

L’UPA insiste sur l’économie de proximité, porteuse d’une logique vertueuse dans laquelle les circuits de production et de consommation sont courts, limitant d’autant les émissions de gaz à effet de serre.

 

Elle rappelle qu’une majorité d’entreprises de son Union ont engagé des actions, bonnes pratiques ou investissements, dans le but de réduire leur impact environnemental. C’est notamment le cas des 10.000 entreprises du bâtiment qualifiées « Eco artisan RGE » (Capeb) et dont le 10 000e Eco Artisan vient d’être fêté.

 

Un portail avec des propositions

 

De son côté, la FFB dévoile sur le site www.batirpourlaplanete.fr ses propositions pour réussir la transition énergétique (faire décoller le marché de la rénovation énergétique, mettre en œuvre les Bâtiment  à énergie positive dans des conditions réalistes, dévelleopper les énergies renouvelables dans le BTP, développer le label RGE, soutenir les entreprises éco-responsables….).

 

Ce site, lancé lors de Batimat, évolue vers un portail avec les propositions de la FFB en matière d’environnement, des infographies, des vidéos et liens utiles… L’organisation rappelle son engagement avec une participation, entre autres, au reboisement des plusieurs régions françaises au côté de l’Office national des forêts.

 

« Toutefois, nous ne gagnerons la bataille du changement climatique, pour ce qui concerne le Bâtiment, qu’en prenant en compte la réalité économique des ménages et des entreprises » rappelle Jacques Chanut, le président de la FFB.

 

Efficacité énergétique : 5 nouveaux projets

 

Rappelons que cinq nouveaux projets innovants en matière d’efficacité énergétique dans le Bâtiment viennent d’être retenus par le Programme d’investissements d’avenir. Ces projets concernent les Repos (Résidence à énergie positive avec ITE en bardage terre cuite rapporté, avec Terreal, Pyrescom, CSTB et Eskal Eureka)

 

Notons également les projets Bâtiment 2.0 (avec le consortium GTM Bâtiment, Finalcad, KS Service et Saint-Gobain), et encore Aeride (ou Eco-réhabilitation thermique en site Seveso, avec l’entreprise Amalgame).

 

Enfin, les deux derniers projets sont Construction bois & Industrie 4.0 (développement de bâtiments tridimensionnels à ossature bois, avec Smart Module concept, Rabot Dutilleul Centrale Lille) et le projet Tipee 2 (Plate forme technologique bâtiment durable porté par la plate forme Tipee).



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

1 Commentaire


- -
  • par david
  • 0
  • 0

C'est vrai ? Enfin les artisans vont utiliser les membranes pour l'étanchéité à l'air ? Enfin, ils vont arrêter d'utiliser le mastic pour monter les fenêtres ? Enfin, ils vont s'intéresser et se pencher sur le passif ? Je n'y crois pas !

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Dernière revue

BTR N° 495 - Février / Mars 2021

     

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (654 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique