Les produits innovants peuvent-ils relancer la construction ?

Les produits innovants peuvent-ils relancer la construction ?

L’industrie ne cesse d’innover. L’AIMCC* recense 11 innovations dans une récente enquête. Son objectif : concilier efficacité énergétique et baisse des coûts dans le bâtiment.





Alors que les mesures de soutien à la rénovation énergétique des bâtiments sont discutées au Sénat, l’AIMCC* propose des pistes d’actions pour diffuser les innovations et atteindre les objectifs d’efficacité énergétique.

 

Selon l’association, les 11 innovations recensées dans l'enquête "Bâtiment et Innovation" permettent de gagner en efficacité énergétique tout en faisant baisser les coûts de construction et/ou d’exploitation des bâtiments (chauffage, émissions de CO2, consommation d’eau, etc.).

 

« La mise en oeuvre de ces seules 11 innovations dans une maison individuelle permettrait de réduire le coût de construction de celle-ci de 10 % et d’améliorer sa performance énergétique de 15% » indique l’association. Autres avantages soulevés par les industriels : les gains de productivité, les délais de construction réduit, la pénibilité atténuée pour les artisans, les consommations énergétiques réduites sur les chantiers.

 

En regardant bien les innovations présentées, on s’aperçoit que certaines d’entre-elles ne sont pas toutes récentes, preuve manifeste de la difficulté à les faire connaître et à les diffuser (c’est le cas de la Façade F4 ou de la brique isolante à joint mince). Par ailleurs, leurs emplois ne correspondent pas toujours à ceux de la maison individuelle mais à du logement collectif (ex : Façade F4 ou surélévation allégée bois ou encore la façade panneau sandwich).

 

773 avis techniques en 2014

 

Cette enquête a néanmoins le mérite de montrer que les industriels n’ont pas baissé les bras, loin de . Une constatation corroborée par le CSTB qui indique que 773 avis techniques ont été traités en 2014 (contre 250 en moyenne par an, il y a quelques années). Et cela, même si la procédure est encore longue à instruire selon de nombreux industriels.

 

Charles Balloche, directeur général adjoint du CSTB affirme de son côté que les délais d’instruction d’un avis technique sont désormais réduits à 8 mois. La constitution du dossier technique est d’ailleurs aujourd’hui facilitée grâce à la publication de la procédure (avec pièces à produire pour l’instruction de la demande) sur le site internet de l’organisme.

 

« L’avis technique n’est malheureusement pas toujours lisible par l’entreprise » regrette Eric Durand, directeur des affaires techniques à la FFB. « Il faudrait mettre en œuvre des actions de communication et de vulgarisation des domaines d’emploi des produits innovants » ajoute-t-il.

 

La formation des entreprises, un point clé

 

Les entreprises, dont la taille moyenne est inférieure à 12 salariés, ont en effet du mal à assimiler tous les changements issus de leurs environnements réglementaire et normatif. « La formation, initiale et continue, devient un point clé pour favoriser la diffusion des innovations », rappelle Hervé de Maistre, président de l’AIMCC.

 

L’association propose ainsi que les pouvoirs publics s’appuient sur les industriels pour favoriser l’approche globale dans la formation. Une approche globale qui permettra également de décloisonner les métiers pour garantir la qualité de la réalisation finale

 

Les industriels parient enfin sur le développement du numérique et notamment la maquette appliquée à la construction afin de générer de nouvelles économies pour les travaux de construction. La prochaine réunion des membres de l’AIMCC sera d’ailleurs consacrée à ce sujet le 12 mars prochain.

 

*l'Association des industries de produits de construction rassemble une centaine d’organisations professionnelles représentant plus de 7 000 fabricants de produits entrant dans la construction.

 

Les 11 innovations présentées par L’AIMCC

 

1/ Façade panneaux sandwich pré assemblée en usine et prête à monter (Arcelormital)

2/ Mur à rupteur thermique intégré servant de coffrage intégré pour le coulage du béton (Rector)

3/ Plancher producteur d’eau chaude intégrant un échangeur thermique dans un entrevous isolant (KP1)

4/ Surélévation allégée en bois préfabriquée (Gipen)

5/ Brique isolante à joint mince (20 cm)

6/ Système récupérateur de calories en toiture, entre les tuiles et l’écran (Terreal)

7/ Façade F4 haute performance à isolation répartie (Saint-Gobain isover)

8/ Dispositif pour optimiser les apports solaires (Delta Dore)

9/ Cloison de garage avec nouveau montant intégrant un isolant en PSE (Placoplatre)

10/ Fenêtre coulissante mixte PVC/fibre de verre (Bouvet)

11/ Solution de chauffage par l’air avec PAC air/air et un système de régulation (Aldes)

 

En savoir plus sur www.aimcc.org



Source : batirama.com / Fabienne Leroy

Articles qui devraient vous intéresser

1 Commentaire


- -
  • par l'emmerdeur
  • 0
  • 0

Certaines de ces innovations paraissent intéressantes, d'autres font plutôt penser à des produits marketing ...

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Dernière revue

BTR N° 495 - Février / Mars 2021

     

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (654 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique



La pathologie des façades