putzmeister news thematique mars
Actualité batiment : batirama.com
Articles  Produits  Chiffrage  Emplois  Formations 
En ce moment
DTU
BIM

Murs de soutènement : 3 techniques

2 Nombre de commentaires
Murs de soutènement : 3 techniques

Le mur de soutènement a une fonction structurelle. Son dimensionnement se base sur un calcul précis. Gros plan sur les règles à respecter pour garantir la stabilité et prévenir tout désordre.


Articles qui devraient vous intéresser :
Urbanisme
Urbanisme
Urbanisme
Urbanisme
Aménagements extérieurs
Aménagements extérieurs
Aménagements extérieurs
Aménagements extérieurs

 

Absence d’études de sol, mauvais dimensionnement de l’ouvrage, erreur de ferraillage, absence de joint de fractionnement le cas échéant, évacuation insuffisante des eaux stagnant à l’arrière de celui-ci sont autant d’éléments pouvant être responsables d’une détérioration d’un mur de soutènement.

 

Celle-ci peut aller de la simple fissure à la déformation de l’élément (ventre), voire au basculement d’une partie de l’ouvrage ou au renversement de l’ensemble. Afin d’éviter toute surprise, il est prudent de demander à un technicien une note de calcul avec plan précisant la section des aciers et leur positionnement.

 

Quelle densité pour le sol retenu ?

 

Pour dimensionner un mur de soutènement et opter pour tel ou tel autre type d’ouvrage, le technicien doit prendre en compte certains paramètres spécifiques principaux. La densité du sol retenu est une donnée importante car de sa valeur dépendra la poussée du sol.

 

Un autre élément à connaître est l’angle de frottement interne du sol. Ce dernier est particulièrement complexe à définir puisqu’il s’agit en réalité de déterminer la façon dont les grains du sol agissent les uns par rapport aux autres, ce qui donne à la terre sa stabilité propre.

 

Plus l’angle sera de faible valeur, plus la poussée effectuée sur l’ouvrage sera forte.L’action de l’eau est un critère important qu’il est capital de ne pas négliger, sa poussée pouvant être source de sinistre.

 

Pour éviter l’accumulation des eaux de ruissellement à l’arrière du mur, il est important de mettre en oeuvre des barbacanes à intervalles réguliers dans le mur. Il est également possible de renforcer ce système d’évacuation de l’eau avec un système de drainage complémentaire.

 

L’ensemble des données peut être calculé directement par le technicien responsable du projet ou soumis à un laboratoire spécialisé.

 

Vérifier la stabilité.

 

Le calcul de la poussée fait appel à une série de principes théoriques, mais il est également possible de se baser sur des tables établies qui permettent de déterminer plus facilement la poussée et la butée, données nécessaires à tous calculs de stabilité et plus généralement à tout dimensionnement d’ouvrage.Lors des notes de calculs, il sera donc particulièrement important de vérifier certaines caractéristiques que doit présenter l’ouvrage :

 

  • La stabilité au glissement permet de vérifier l’absence de risque de déplacement horizontal de l’ouvrage.
  • La stabilité au renversement doit confirmer l’absence de risque de basculement de l’ensemble. 
  • La stabilité au poinçonnement consiste à s’assurer que les contraintes transmises au sol sont admissibles.

 

Ces formules sont assez complexes et leur calcul reste du domaine du technicien averti.

 

soute1.jpg

 

Résultat d'un mur sous-dimensionné. La poussée est plus forte que ce que le mur peut supporter

 

A NOTER

 

Si le sinistre sur le mur de soutènement apparaît avant la réception des travaux, la responsabilité civile et la responsabilité contractuelle de l’entreprise seront mises en avant. Si le sinistre apparaît après réception des travaux, c’est la garantie décennale qui sera retenue.

 

Solution n° 1 : Les murs poids

 

 

 

Le calcul de ce type de mur de soutènement devra prendra en compte les efforts appliqués en fonction, entre autres, de son propre poids, de la poussée de la terre, des charges d’exploitation et de la réaction du sol.

 

Afin d’éviter l’accumulation de l’eau dans le remblai à l’arrière du mur poids et ainsi ne pas accentuer la poussée, il est important de mettre en place des barbacanes et le cas échéant de réaliser un système de drainage.Pour ce type de mur de soutènement, on peut avoir recours à deux types de géométrie ; le mur poids simple ; le mur poids à redans.

 

Avantages : couramment utilisé les caractéristiques de ce type de mur de soutènement se calculent assez facilement.

Inconvénients : selon l’ouvrage à réaliser les volumes de matériaux peuvent être importants. Ceci peut avoir une répercussion non négligeable sur le coût de l’ouvrage et un effet négatif au niveau des contraintes au sol.

 

Solution n° 2 : Les murs souples en béton armé

 

   

   

 

Le calcul de ce type de mur de soutènement prend en compte les efforts appliqués en fonction entre autres de son propre poids et du poids de la terre située à l’arrière, de la poussée des terres, des charges d’exploitation et de la réaction du sol

 

Selon les cas, on a recours à différentes solutions :

 

  • le mur souple avec console.
  • le mur souple avec tirant.
  • le mur souple avec contrefort.

 

Avantages : le mur de soutènement souple est une réponse à la plupart des besoins.

Inconvénients : le calcul des efforts appliqués à ce mur doit être précis, mais reste complexe.

 

Solution n° 3 : Les éléments préfabriqués à assembler

 

soute4.jpg

 

Ces éléments utilisent la gravité de la terre qu’ils contiennent. La qualité du remblayage, son compactage et son drainage sont donc essentiels. Le drainage doit se faire d’une part à l’intérieur des éléments préfabriqué grâce à un choix adéquat du matériau de remblai et d’autre part à l’arrière du mur de soutènement à l’aide de tuyau perforé.

 

Facile à mettre en œuvre, ces systèmes nécessitent malgré tout une étude complète avant installation afin de vérifier que les éléments utilisés répondront bien aux besoins. Le calcul de l’assise est particulièrement déterminant. De son optimisation dépendra, en grande partie, la stabilité de l’ouvrage.

 

Avantages : ils permettent de réaliser des courbes et des angles variés.Certains éléments permettent un aménagement paysager.

Inconvénients : ces systèmes nécessitent un minimum d’entretien.

 

 

Source : batirama.com / Sylvie Caumet

Publié le 13/11/2007
Batirama.com

Partager cette page de batirama.com sur facebook

 

Partager cette page de batirama.com sur twitter

 

 

Partager cette page de batirama.com sur linked in

 

Version Imprimable

Articles qui devraient vous intéresser

:
Urbanisme
Urbanisme
Urbanisme
Urbanisme
Aménagements extérieurs
Aménagements extérieurs
Aménagements extérieurs
Aménagements extérieurs
Devis facture express P2F
2 

Commentaires

Ajouter un commentaire  

souad
- -
souad  12/10/2013 15:39:21
0
 
 
0
Bonjour, svp je veux des documents sur les murs de soutènement avec contrefort principe de calcul. Merci
 

saeed
- -
saeed  24/08/2013 22:36:54
0
 
 
0
Bonjour, svp je veux des documents sur les murs de soutenement avec tirants principe et justification. Merci
 
Votre commentaire
 
 
 * Pseudo :  
C'est sous ce nom que votre commentaire sera publié.
 * Email :  
Une alerte sera envoyée à cette adresse lors de la publication de votre commentaire.
 * Commentaire :  
Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.
 
 
batirama.com sur Facebook
Retrouvez nous sur ...
   
Produit du bâtiment
Produits
Les + demandés
Les + consultés
Les + récents
comus pave juin 2014
Actualités batiment
Estimez vous que l'instauration du compte pénibilité est une bonne chose ? (243 votants)
Oui
Non
 
batirama.com sur Facebook
Retrouvez-nous sur Facebook
Actualités batiment
Articles
Les + commentés
Les + lus
Les + récents
isocell
Intermat